Image default
Politique

Présidentielle/ Victoire assurée de Talon au premier tour : Yayi dans le rôle de directeur de campagne

Je ne pensais pas si bien dire quand je disais dans mes satires, qu’il y a Dieu dans pour Talon.

Voilà un homme qui a tout fait pour être battu au premier tour à une élection en dépit de ses résultats, ses réalisations qui forcent l’admiration.

En effet, pour avoir fait cette option de couper à la meute de la corruption, les Vannes du siphonage des ressources du pays, Talon savait très bien qu’un eunuque bien coaché aurait suffi à lui faire la fête au premier tour de cette présidentielle, même s’il avait bitumé à la poudre d’or, toutes les rues du Bénin.

Son crime de nous empêcher de voler l’argent du pays, est impardonnable. Mais Patrice Talon a, et le sait très bien, un directeur de campagne toujours dévoué à lui redonner le pouvoir sur un plateau d’or.

Talon a son Yayi. Son vrai complice de tous les temps. L’homme qui avait dit devant caméra dans les oreilles d’un peuple de corrompus et d’opportunistes à tous poils, que 1% de la fortune de Patrice Talon aurait suffi à nous faire vivre dans un Eldorado où chaque Béninois n’aura même plus besoin de travailler avant de manger et où chacun pourra juste s’occuper de gâter son sexe, de le muscler à la production de bébés: le rêve de tout Béninois.

Talon n’avait donc plus besoin de faire campagne. Il savait que son Dc venait de boucler sa campagne. Et il a été élu.

Pour la présidentielle en vue, l’actuel président en irritant Yayi en 52 jours tout en lui faisant peur à l’idée que des conteneurs vont toujours traverser le pays de transit que nous sommes, savait très bien qu’il missionnait son gars.

Il sait que dans la tête de Yayi, c’est le fauteuil. Rien que le fauteuil et si ce n’est pas lui, personne ne peut être candidat pour évincer Talon.

Voilà pourquoi, l’éternel directeur de campagne de Talon, Boni Yayi qui n’avait pas intérêt qu’il y ait élection, a laissé orpheline la préparation des élections dans son camp, au profit de l’accumulation d’actes visant à mettre en mal la tenue de cette élection.

Il faut qu’il y ait trouble pour qu’il s’adjuge la transition qui va le reconduire droit dans son rêve de reprendre le pouvoir pour se venger assis, au beurre, de son frère ennemi Talon.

La pauvre Réckya Madougou qui n’a pas assez de projecteurs pour éclairer et lire les plans de Yayi, en sera victime. Elle n’a pas eu les bons conseillers pour lui demander de ne pas jouer dans le jeu de Yayi.

Un scénario que Patrice Talon a écrit à la perfection et dont Yayi s’affuble inconsciemment de la paternité.

Voilà ce qui a fait l’échec de la RÉSISTANCE aujourd’hui disloquée pour ne pas dire dissoute comme du sucre dans une bassine d’eau.

Ce qui fait, et atteste que Dieu est dans pour Talon, pendant que Yayi se déplace nuitamment vers les adeptes de l’Islam pour leur rappeler le cas du Mali où ce sont des Imams qui ont fini avec IBK, Abt lui applique sa recette des dieux : il détricote les plans de Yayi en allant de jour comme de nuit, semer les graines de la paix, de la concorde et de la solidarité agissante.

Bref, il utilise son statut de musulman et sa foi en Islam pour parler aux membres de sa communauté.

Oscar Bravo lui s’occupe très bien des Romains, Protestants et les autres. Yayi prêche ainsi donc dans le désert et Taïrou monte sur son cheval blanc de victoire au premier tour.

C’est donc Takou qui a eu raison de dire qu’il y a Dieu dans pour Talon là.

Laisser un commentaire

* En utilisant ce formulaire, vous acceptez le stockage et le traitement de vos données par ce site Web.

Le Béninois Libéré

GRATUIT
VOIR