Image default
Politique Takou

Présidentielle/ une déconfiture de l’opposition qui favorise la victoire de Talon par K.O. : YAYI, SEUL RESPONSABLE

Le grand espoir suscité par la prochaine présidentielle, du côté de nos compatriotes en exil et leurs alliés, s’effrite de jour en jour au fur et à mesure qu’on s’approche de cette élection.

Même si les nombreuses réalisations issues de l’exécution sans faille du PAG, en sont pour quelque chose,  il faut avouer que le grand désordre observé au niveau de la RÉSISTANCE, l’opposition, en est en grande partie pour quelque chose.

C’est à croire que l’opposition a le sens du gâchis. Car, on ne peut avoir pour le cas des Démocrates, comme leader, une personnalité comme l’ancien président Boni Yayi, et se planter de si belle manière.

À ce propos,  des langues ont commencé à se délier. Bien que Boni Yayi a semblé s’effacer ces derniers temps de l’actualité politique,  certains Démocrates  le prennent pour responsable de leur triste sort du moment.

Ils estiment que Boni Yayi n’a jamais été de la logique d’une victoire de l’opposition à cette présidentielle. Il a son plan à lui. Un plan qui n’a rien à voir avec un bon déroulement des élections pour une victoire de l’opposition.

Ne pouvant plus se présenter comme candidat à cette élection, Boni Yayi selon certaines analyses du camp Démocrate, ne roulait en fait pour personne que de voir la situation politique se dégrader totalement pour l’éventualité du chaos qui obligera à remettre les compteurs politiques à zéro à son profit.

Dans un contexte de confusion totale, le Bénin sera obligé de connaître un retour à la case départ et il pourrait acquérir une virginité qui, ajoutée à l’amour dont il jouit, le propulsera au-devant de la scène.

Pour lui, tout démontre Patrice Talon imbattable dans les urnes aujourd’hui. Donc, le salut de son hypothétique retour aux affaires, réside dans une situation chaotique qui va mettre le Bénin dans une transition qui échappera aux hommes de la Rupture.

Si cette thèse accusatrice de Yayi est discutable, la personnalité même de l’ancien président y apporte des arguments qui militent pour son accusation.

Et pour cause, Yayi n’a aujourd’hui personne dans ce pays pour le raisonner. Sa vision est son axiome. C’est lui seul que Dieu a béni pour gérer la destinée de ce pays. Certains, sous ce prisme, vont jusqu’à dire que le président Yayi a fait des enfants mais n’a pas ‘’d’enfants politiques’’. Sinon qu’il en aurait eu pour le convaincre aujourd’hui de ce qu’il a déjà fini et que son salut se trouve dans la promotion d’autres jeunes qu’il a fabriqués.

Quand on a plus de parents  (père et mère) vivants, c’est sur ses propres enfants qu’on se recroqueville pour briller de toute sa sagesse. Mais tout porte à croire que l’ancien président n’est même pas de tempérament à considérer un enfant avant d’être obligé de se soumettre à ses observations.

Si cela est avéré comme ça en a l’air, Boni Yayi a tout pour donner raison à ces Démocrates qui l’accusent de n’avoir rien fait pour une victoire de l’opposition.

Comme quoi l’échec de l’opposition a aujourd’hui un visage et un nom.

Aboubakar TAKOU

Laisser un commentaire

* En utilisant ce formulaire, vous acceptez le stockage et le traitement de vos données par ce site Web.

Le Béninois Libéré

GRATUIT
VOIR