Image default
Politique

Présidentielle d’avril 2021 : Le duo Kohoué-Agossa investi sous le signe de la foi et l’audace

C’est à Allada que la vague orange s’est donnée rendez vous, ce samedi 20 Mars 2021 pour consacrer la candidature officielle de la dynamique Restaurer La Confiance (RLC).

Ils sont venus par milliers de tous les départements du pays pour présenter au peuple béninois en général, le duo de l’espoir et de la restauration de la confiance.

L’audace, seul gage pour sauver le Bénin, est le socle de cette candidature qui n’a autre mission que celle divinement reçue pour sauver le Bénin face à ce qu’il appelle la dérive autoritaire du régime du Président Patrice TALON.

Tour à tour, les représentants des jeunes et celui des étudiants n’ont pas manqué de peindre en noir le bilan de la rupture à travers la mise en œuvre du PAG qui a davantage plongé le pays, sa jeunesse dans un état de malheur chronique.

Le manque de confiance généralisé au sein de toutes les couches sociales et aussi envers les institutions ont tôt fait, à en croire Irénée Agossa, candidat à la vice-présidence de la République, d’amener le peuple à ne plus croire en son président face à ce qu’il a qualifié de fracture sociale, culturelle et économique.

Pour sa part, le candidat RLC a la présidence de la République, Corentin Kohoué, rassure de ce que la décision de se présenter à ces élections résulte de l’urgence que constitue la restauration de notre démocratie sur la base de la constitution de février 1990. Ayant mis en œuvre toutes les stratégies pour réunir les parrainages nécessaires, il rassure de ce que relevant d’une utopie apparente, la victoire au soir du 11 Avril est évidente car résultant d’un profond appel divin.

Dans son action au soir de leur investiture à la tête du pays, ils entendent renouer de véritable liens de coopération avec le Nigeria et œuvrer pour faire de l’éducation le socle du développement du Bénin avec à la clé une adéquation formation emploi, sans oublier le code du travail révisé qui représente une entorse grave aux intérêts des travailleurs.

Fiers du soutien populaire dont ils bénéficient , ils ont reçu le drapeau national, signe de leur envoi en mission et gage d’une alternance certaine à la tête du pays. Et comme ils le disent si bien “à l’entendre, on se croirait dans une fiction et c’est ainsi que ce rêve prendra corps pour le bonheur de tous les Béninois”.

Laisser un commentaire

* En utilisant ce formulaire, vous acceptez le stockage et le traitement de vos données par ce site Web.

Le Béninois Libéré

GRATUIT
VOIR