Image default
Sport

Présidence de la Confédération Africaine de Football : Chemin tracé pour Patrice Motsepe

Le Président de la CAF Ahmad ne sera pas candidat à sa propre succession lors des élections à la présidence de la CAF.

Docteur Patrice Motsepe, Président du club sud-africain Mamélodie Sundowns, est candidat à la présidence de la Confédération Africaine de Football (CAF) pour les élections au sein de l’instance faîtière du football africain, qui auront lieu le 12 mars 2021 au Maroc. Le 12 mars prochain au Maroc, le sud-africain par acclamation dirigera la CAF jusqu’en mars 2025. En 10 points, dénommés ‘‘CAF ten points actions’’, il expose son programme d’action dont le but est de ‘‘rendre plus meilleur le football africain à travers le monde’’.

Ces 10 points qui font de lui, le meilleur candidat à la présidence de la CAF, a abordé le renforcement des relations entre partenaires, la CAF et les associations membres ; la professionnalisation de l’administration de l’institution ; une meilleure gouvernance ; la construction des infrastructures sportives dans toute l’Afrique ; la promotion du football des jeunes et celui des femmes ; la protection de l’intégrité des arbitres ; l’instauration du VAR dans toutes compétitions majeures ; opérer des reformes pour l’amélioration de la gestion de la CAF et de ses associations affiliées ; développer une meilleure relation avec la FIFA et les autres confédérations.

Les grandes lignes de son programme d’action se présentent comme suit:

Point 1 : Faire de sa priorité, le développement et la croissance du football dans chaque pays avec ses partenaires d’affaire ;

Point 2 : Rendre plus professionnel et efficaces l’administration et toutes les compétitions de la CAF ;

Point 3 : Meilleure gouvernance, identique à celle de la Fédération Internationale de Football Association (FIFA) et plus d’éthique pour le respect du football africain ;

Point 4 : Construire au moins un stade national aux normes internationales et au moins 200 terrains de football dans toute l’Afrique ;

Point 5 : Investir dans la promotion de football des jeunes et des filles et dans celle du football scolaire en grand nombre ;

Point 6 : Relever le football Féminin au même niveau que celui des grandes nations de football ;

Point 7 : Protéger l’intégrité des arbitres, pour une prestation beaucoup plus professionnelle et surtout impartiale ;

Point 8 : instaurer la présence de Video Assistance Refere (VAR) à toutes les grandes compétitions Régionales et internationales ;

Point 9 : Entre 3 et 6 mois, opérer des reformes pour l’amélioration de la gestion de la Confédération Africaine de Football et des associations membres ;

Point 10 : Développer une meilleure relation avec la FIFA et les autres Confédérations pour l’intérêt de la CAF et les associations membres.

Geoffroy TOGOUAN

Laisser un commentaire

* En utilisant ce formulaire, vous acceptez le stockage et le traitement de vos données par ce site Web.

Le Béninois Libéré

GRATUIT
VOIR