Le Béninois Libéré
Image default
Culture Société

Présentation du projet culturel ‘’Festival de la Jeunesse et de la Musique’’ (FEJEM) : Atrokpo engagé dans la promouvoir des talents

Festival de la jeunesse et de la musique (FEJEM), c’est le projet culturel de la Fondation Luc Sètondji ATROKPO que le premier responsable a présenté à travers une conférence de presse, ce jeudi 19 janvier 2023, dans la salle Baobab de l’hôtel Novotel Orisha de Cotonou

Face aux hommes des médias et de ses partenaires à divers niveaux, le président de la Fondation, Luc Sètondji ATROKPO a présenté à la jeunesse les spécificités de son projet culturel inspiré du Festival des Musiques Urbaines d’Anoumabo (FEMUA), de la Fondation Magic System qui est en partenariat avec la Fondation Luc Sètondji ATROKPO.
Selon le président de la Fondation, ce nouveau projet culturel est le Festival de la jeunesse et de la musique (FEJEM). Il a vu le jour après plusieurs mois de travaux et de réflexion. Ce festival placé sous le thème « Entreprenariat et employabilité des jeunes », aura lieu du 27 au 29 janvier 2023 à Bohicon. Il a pour objectif « de contribuer à promouvoir les talents qui existent dans les départements du Bénin s’agissant de l’art, du sport, de la musique et de danses et bien d’autres» selon le président de la Fondation Luc ATROKPO.
Ce projet spécifique est une initiative aux effets multiples qui cadre parfaitement avec les ambitions du programme culturel du gouvernement. «Le Fejem aidera à offrir un espace de réjouissance au profit des couches sociales, à créer un cadre de brassage et d’opportunités de collaboration entre les artistes nationaux et internationaux d’une part et à tous les festivaliers d’autre part, à offrir aux jeunes, des opportunités de formation et d’emploi» a soutenu le maire Luc ATROKPO.
Plusieurs témoignages ont été faits lors de cette présentation du projet par les partenaires présents afin de prouver leurs véritables motivations à accompagner la fondation dans la mise en œuvre de du FEJEM.
Selon la directrice générale du GSM Celtiis, «ce festival est en phare avec les piliers et les valeurs de Celtiis. (…) C’est pour cela que tout événement qui s’intéresse à la population, qui a un impact positif sur la population, intéresse Celtiis parce que nous avons une forte ambition de responsabilité sociétale d’entreprise.»
Ce projet est financé par un consortium des partenaires comme le Centre Communautaire Eya. Des partenaires que le président Atrokpo n’a pas manqué de remercier pour leur soutien.
Après cette première édition du Fejem, ce festival qui est annuel, connaîtra une phase décentralisée dans chaque édition.

Vignon Justin ADANDE

Lire l’intégralité de sa déclaration liminaire

Déclaration liminaire du Président de la Fondation Luc Sètondji ATROKPO à l’occasion du lancement du projet culturel Festival de la Jeunesse et de la Musique (FEJEM)

                               Novotel le 19 Janvier 2023

Mesdames et Messieurs les journalistes,
Monsieur le promoteur du Centre communautaire EYA,
Madame la Directrice Générale de CELTIIS,
Monsieur le Directeur Général de la SOBEBRA,
Monsieur le Directeur Général de Coris Bank,
Monsieur le Directeur Général de NSIA Bank,
Monsieur le Directeur Général de SIAB
Monsieur le Directeur Général de Novotel,
Monsieur le Directeur Général de Sowafi Bénin,
Monsieur le Directeur Général de EIG,
MONSIEUR le Directeur Général de Canal+,
Monsieur le Directeur Général de Canal Com,
Monsieur le Directeur Général de LBM Les Bagnoles Motors,
Monsieur le Directeur Général de la Roche,
Monsieur le Directeur Général du Groupe Bolloré,
Monsieur le Directeur Général de CIMBENIN,
Chers invités,


Mesdames et Messieurs Je vous remercie beaucoup d’avoir honoré de votre présence, la conférence de presse que la Fondation Luc Sètondji ATROKPO organise pour présenter son projet culturel.
C’est un projet inspiré du Festival des Musiques Urbaines d’Anoumabo (FEMUA), que préside Salif TRAORE connu sous le nom de Asalfo dont la Fondation Magic System a un partenariat avec la Fondation Luc Sètondji ATROKPO.


En effet, la Fondation Luc Sètondji ATROKPO a signé une convention de partenariat avec la Fondation Magic System pour bénéficier de son expérience dans l’organisation du FEMUA.
Après plusieurs mois de travaux, les réflexions ont accouché d’un bébé appelé FEJEM, le Festival de la Jeunesse et la Musique.


Son objectif est de contribuer à promouvoir les talents qui existent dans les départements du Bénin, s’agissant de l’art, du sport, de la musique, des danses…..


Plus spécifiquement, le FEJEM aidera à :


Offrir un espace de réjouissance au profit des couches sociales


Créer un cadre de brassage et d’opportunités de collaboration entre les artistes nationaux et internationaux d’une part, et tous les festivaliers d’autre part.


Offrir aux jeunes, des opportunités de formation et d’emploi


Offrir un creuset de promotion des activités et initiatives locales.


Toutes choses qu’on peut à priori considérer comme déjà existantes.


Mais le FEJEM voudrait bien se prévaloir de quelques spécificités.


En effet, le FEJEM a comme valeur ajoutée :


Le volet scientifique


Le développement de l’activité économique


Le festival d’opportunités que l’évènement est


La valorisation des villes qui accueillent le festival.


Le thème de cette première édition du FEJEM est « Entreprenariat et Employabilité des Jeunes ».


A travers ce thème, le festival servira de tribune de présentation des programmes et politiques d’emploi du gouvernement et de tribune de formation des jeunes.


Le FEJEM est annuel et connaîtra une phase décentralisée à chaque édition.


La ville de Bohicon accueillera la phase décentralisée de cette édition qui aura lieu du 27 au 29 Janvier 2023.


Le FEJEM, c’est aussi plusieurs articulations.


Le volet sportif avec surtout un marathon à Cotonou et à Bohicon
Le volet social.


Le Carrefour Jeunesse, une activité sur laquelle sera débattu, le thème du festival.


Le volet culturel qui comprend un concert à Cotonou et un concert à Bohicon.


La programmation artistique est composée de :


Magic System de la Côte d’Ivoire qui se produira en concert live


Débordo Leekunfa de la Côte d’ivoire


Toofan du Togo


les valeureux et talentueux artistes du Bénin que sont Zénab, Fanicko , Vano Baby, Sèssimé, Wédemin Star, Djohou, Limac Jouvet, Ayodédé. Le FEJEM, c’est aussi le fruit du soutien de tous ses partenaires.
Je voudrais citer le Centre Communautaire EYA et son promoteur Monsieur Lionel TALON qui est le premier partenaire à rejoindre le festival à travers une convention de partenariat signée avec la Fondation Luc Sètondji ATROKPO et la Fondation Magic System.


Il y a également d’autres précieux partenaires :


CELTIIS représenté par sa Directrice Générale, dont le dynamisme augure de beaux jours devant CELTIIS. Merci à vos collaborateurs pour toutes les diligences dans la mise en place du partenariat.


La SOBEBRA dont la Direction Générale, a été très vite convaincue par la pertinence du projet et s’est personnellement investie dans la concrétisation du partenariat.
CORIS BANK dont la direction a fait preuve d’une réactivité particulièrement appréciable dans le cadre de son adhésion au projet.


NSIA BANK et sa hiérarchie qui ont su apprécier le projet à sa juste valeur et y ont adhéré.
SIAB dont la Direction Générale a manifesté un accompagnement salutaire au festival.
Je m’en voudrais de ne pas citer NOVOTEL et sa direction qui nous accueillent actuellement ici pour la conférence de presse. Ils nous sont d’un grand appui.


Canal+, NSIA Assurance, LBM, Canal COM, Sowafi Bénin SA, BETRA, Golden Tulip, EIG, CIMBENIN, Benafrique, leurs directions générales et leurs personnels respectifs ont également très fortement soutenu l’organisation du FEJEM.
Nous vous en savons gré. Infiniment et particulièrement merci à vous.
Mesdames et Messieurs les Directeurs Généraux, à vos collaborateurs et à vous-mêmes, je voudrais dire la reconnaissance de la Fondation Luc Sètondji ATROKPO qui vous sait gré pour tout ce que vos différentes structures ont fait pour que le projet devienne une réalité.


La Fondation Luc Sètondji ATROKPO et son conseil d’Administration en sont touchés et vous donnent rendez-vous sur les sites du festival.


Je n’oublie pas tous les acteurs cultuels qui ont su accompagner et soutenir le FEJEM. Merci beaucoup à vous.
Aussi, voudrais-je exprimer toute la gratitude de la Fondation Luc Sètondji ATROKPO au Ministre d’Etat chargé de l’Economie et des Finances, au Ministre du Tourisme, de la Culture et des Arts, au Ministre des Sports, à la Ministre des Affaires sociales et de la Micro finance ainsi qu’à leurs collaborateurs surtout de la Direction des Arts et du livre, de l’ANECSMO pour leur accompagnement constant et merveilleux dont bénéficie le FEJEM à chaque étape de son évolution.


A l’agence Hoope Africa, agence productrice du festival et aux commissions techniques qui travaillent d’arrache-pied, j’adresse mes félicitations pour leur sens appréciable d’organisation des choses.


Pour finir, je voudrais remercier les hommes des médias et une fois encore, tous les partenaires du FEJEM, pour leur présence ici et pour leur attention.

Vive le Bénin


Vive le FEJEM Merci

Laisser un commentaire

* En utilisant ce formulaire, vous acceptez le stockage et le traitement de vos données par ce site Web.

Le Béninois Libéré

GRATUIT
VOIR