Le Béninois Libéré
Image default
Politique

Présentation du budget sectoriel du MCVD aux députés : Tonato dévoile les 08 grands chantiers de 2022

68,06%, c’est la hausse qu’a connu la gestion budgétaire 2022 du Ministère du Cadre de Vie et du Développement Durable (MCVDD) de José Didier Tonato par rapport l’exercice 2021 qui est de 101 302 535 000 FCFA dont 94 361 067 000 FCFA pour les dépenses en capital soit 93,15%, contre 6,85% pour les dépenses ordinaires. Ce qui donne donc en 2022, un budget de 170.252.035.000 FCFA.

C’est l’information que le ministre José Didier Tonato a porté aux députés le 16 novembre 2021 à Porto-Novo lors de la Présentation du budget de département ministériel pou 2022. Selon le MCVD, cette enveloppe budgétaire de 170 252,035 millions FCFA se décline comme suit : 8 460,946 millions FCFA, soit 4,97% pour les dépenses ordinaires et 161 791,089 millions FCFA, soit 95,03% pour les dépenses en capital.

« cet accroissement traduit à juste titre les grandes ambitions du PAG 2021-2026 qui visent prioritairement la poursuite et la consolidation des réformes et des projets structurants du dernier quinquennat tels que : i) l’ « Asphaltage », ii) l’assainissement pluvial de Cotonou et des villes secondaires , iii)  la construction des équipements marchands, iv) la gestion intégrée des déchets, boues de vidange et eaux usées dans les grandes villes du Bénin, v) le Programme de Protection du Littoral contre l’Erosion Côtière, ; vi)  la construction des bâtiments administratifs (Cité administrative d’Abomey-Calavi, Cité ministérielle de Cotonou, 11 Cités administratives départementales, Sièges des institutions …), vii) le programme des 20.000 logements ; viii) le Programme national de conservation de la biodiversité et de gestion durable des forêts, aires protégés et terres… » A-t-il fait comprendre aux honorables députés.

Mieux, poursuit le ministre Tonato dans ses explications afin que l’importance du financement des chantiers soit réellement comprise par ses hôtes, « la poursuite et la consolidation des réformes engagées depuis 2016 permettra de mettre effectivement en œuvre les priorités majeures du secteur à partir de 2022, notamment le financement effectif des initiatives environnementales et climatiques, suite à l’accréditation du FNEC au Fonds vert pour le climat (FVC) et au Fonds d’adaptation (FA), l’organisation de l’Assistance à la maîtrise d’ouvrage (AMO) en matière de construction des édifices publics, la réforme du secteur de l’assainissement au Bénin, l’opérationnalisation du Système d’informations statistiques du secteur Cadre de Vie pour répondre efficacement aux besoins d’indicateurs dont ceux liés aux ODD. »

Cette mobilisation du ministre Tonato et ses équipes entrent dans le cadre tout tracé par le président Patrice Talon dont l’ambition du gouvernement est d’œuvrer pour un « Développement équilibré et durable de l’espace national » selon l’axe 7 du Programme d’Actions du Gouvernement (PAG) en lien avec la vision stratégique du secteur qui est de « Faire du Bénin à l’horizon 2030, un pays vert, au cadre de vie assaini, attrayant et porteur de croissance économique », conformément à son Plan Stratégique 2018-2022.

Et avec la gestion budgétaire 2022, le MCVDD est dans la poursuite des actions de son département ministériel du quinquennat 2016-2021. Car les 08 grands chantiers et autres qui sont annoncés pour 2022 et qui sont contenus dans le Programme d’actions du gouvernement (PAG2), sont le fruit des études conduites dans le PAG 1. Lesquelles études permettent maintenant la réalisation de ces chantiers et aux projets.

Il a rassuré les députés sur la politique de gestions efficiente de ces fonds. « L’exécution financière sera conduite en 2022 selon la procédure d’exécution des dépenses publiques en vigueur et qui vise la mise en œuvre efficiente des actions projetées tout en renforçant l’assistance technique aux communes dans la mise en œuvre des projets au niveau local, les concertations périodiques avec les PTF et la collaboration avec les autres ministères, la société civile et le secteur privé à travers le Groupe thématique Cadre de Vie et Développement Durable (GTCVDD). Il en sera de même envers les députés, les maires et leurs élus locaux suivant un chronogramme bien établi. » Garantit le ministre Tonato qui au début de sa présentation n’a pas manqué lors de son point de la gestion budgétaire 2021 de faire part des principales réalisations physiques enregistrées au cours de cette année. En définitive, une nouvelle dynamique du Cadre de Vie et du Développement Durable est en marche pour le bonheur des populations.

Laisser un commentaire

* En utilisant ce formulaire, vous acceptez le stockage et le traitement de vos données par ce site Web.

Le Béninois Libéré

GRATUIT
VOIR