Le Béninois Libéré
Image default
Benin

Présentation des budgets sectoriels 2023 au parlement : Homeky projette la construction d’un stade de classe internationale à Parakou

Les crédits à octroyer au ministère des sports pour l’année 2023 s’équilibrent en recettes et en dépenses pour un montant de 32.918.303.000 Fcfa contre 32.977.800.000 Fcfa en 2022 soit une baisse de 59.497.000 FCFA pour un taux de 0,28%. Ces ressources vont permettre de poursuivre les travaux relatifs aux actions majeures et infrastructures à mettre en place dans le cadre du programme d’actions du gouvernement 2021-2026.

Il s’agira pour le N°1 des sports Béninois de poursuivre l’expérience des classes sportives dans les domaines du football, du basketball, du handball, de l’athlétisme et des arts martiaux en milieu scolaire sur toute l’étendue du territoire national, l’organisation des championnats scolaires (classes sportives et classes non sportives), la mise en place des infrastructures sportives dans toutes les Communes et départements, des aménagements sommaires des aires de jeux dans plusieurs localités, la réfection de l’aire de jeux de football du Stade de l’amitié Général Mathieu Kérékou, la construction d’un stade de classe internationale à Parakou, la reconstruction du stade René Pleven de Cotonou, la réfection du stade Charles de Gaulle de Porto-Novo, la construction d’un boulodrome, la construction d’une académie de tennis, la construction d’une académie de football féminin, l’appui à la préparation et à la préparation aux compétitions sportives statutaires régionales et internationales, l’appui à l’organisation des championnats nationaux, création d’une chaîne de sport ADO TV et d’une unité de production de contenus des évènements sportifs et culturels, promotion de l’encadrement socio-éducatif et de la vie associative des jeunes.

Ministère des petites et moyennes entreprises


Au ministère des petites et moyennes entreprises même exercice pratiquement, le projet de budget du ministère des petites et moyennes entreprises s’élève à 9.544.777.722 Fcfa contre 13.416.935.000 Fcfa en 2022. Ce budget ne prend plus en compte les ressources du Programme spécial d’insertion des emplois (PSIE). Plusieurs actions sont prévues pour être menées avec ce budget aussi bien dans le secteur de l’emploi que de l’artisanat. Dans le domaine de l’emploi, il y a la poursuite de l’opérationnalisation du guichet de promotion de l’emploi, la poursuite de la mise en œuvre du Projet d’inclusion des jeunes (ProDIJ), la mise en place d’un système d’information sur le marché de travail, la mise en œuvre du programme Talents Africains à l’International (TAI) avec une prise en charge de 20 jeunes dans le volontariat au niveau international, l’opérationnalisation du guichet unique de promotion des petites et moyennes entreprises à travers la mise à niveau, la certification et le financement des PME, la mise en œuvre et l’opérationnalisation d’un cadre de concertation des acteurs des PME en vue de renforcer le dialogue public-privé en leur faveur, le démarrage du projet d’appui à l’entrepreneuriat des jeunes (PAEB) avec 500 entreprises à impact sur 5 ans de mise en œuvre, la poursuite de la mise en œuvre du Projet de sel local (Posel) au profit de 1500 femmes.

Ernest Latoundji

Laisser un commentaire

* En utilisant ce formulaire, vous acceptez le stockage et le traitement de vos données par ce site Web.

Le Béninois Libéré

GRATUIT
VOIR