Le Béninois Libéré
Image default
Benin Société

Présentation des budgets par secteur : Ladekan Yayi, Kouaro et Quenum présent leurs projets de 2023

Le passage des ministres devant les commissions budgétaires constituées pour la circonstance se poursuit au palais des gouverneurs à Porto-Novo. L’Objectif n’a pas changé, présenter les grandes lignes du projet de budget contenu dans la loi des finances gestion 2023. Hier, c’était le tour du ministre Eléonore Ladekan YAYI de l’enseignement supérieur et de la recherche scientifique, et son collègue des enseignants secondaires, technique et de la formation technique, Yves Kouaro.

Pour ce qui est du ministère de l’enseignement supérieur et de la recherche scientifique, le projet de budget pour l’année 2023 est estimé à 85.619.888.000 Fcfa contre 71.522.209.000 Fcfa en 2022, soit une augmentation de 19,71%.
Ce budget selon la ministre Ladekan YAYI va permettre d’asseoir et de poursuivre les réformes prioritaires du sous-secteur de l’Enseignement Supérieur et de la Recherche Scientifique en phase avec le programme d’actions du gouvernement. Quatre programmes sont retenus dont : le pilotage et soutien aux services du MESRS, le Programme Enseignement supérieur, le Programme Recherche scientifique et l’innovation et le Programme Vie de l’étudiant.


La ministre Ladekan YAYI et les cadres de son ministère entendent combler les attentes quant à l’évaluation des enseignants à travers la mise en place des organes de contrôle de leurs prestations, la qualité de l’enseignement, la pertinence des programmes et l’éthique dans les universités, imprimer le développement des compétences pour une meilleure employabilité des diplômés sortis des Universités. La consolidation du cadre institutionnel et organisationnel du système national de la recherche en science, technologie et l’innovation, le renforcement des infrastructures (administratives, pédagogiques, laboratoires et résidences) avec des équipements modernes. Ainsi, la mise en place d’un régime de gouvernance des universités publiques, du statut particulier du personnel enseignant incluant un mécanisme d’évolution hors hiérarchie et de maintien en activité après l’âge limite d’admission à la retraite (éméritat), la mise en place d’un programme de bourses d’études favorisant les filières scientifiques, l’instauration des mesures spécifiques d’incitation à la recherche et à l’innovation, la mise en œuvre de la délégation des prestations des œuvres sociales universitaires au secteur privé, la construction et l’équipement des infrastructures modernes (pédagogiques, laboratoires et résidences) au profit des étudiants et enseignants sont autant de priorités pour le ministère de l’enseignement supérieur et de la recherche scientifique pour l’exercice 2023, a laissé entendre la première autorité dudit ministère.
Au Ministère des enseignements secondaire, technique et de formation professionnelle, même exercice pratiquement seulement à la différence des chiffres, projets et priorités. 189.727.844.000 Fcfa contre 143.621.171.000 Fcfa en 2022 soit une augmentation de 32,10%, c’est le montant à dépenser au cours de l’année 2023 dans le secteur enseignements secondaire, technique et de la formation professionnelle au Bénin.
Quant aux actions à mener au cours de l’année 2023 par le ministère, il y a la poursuite de la mise en œuvre de la stratégie nationale de l’enseignement secondaire et de la formation technique et professionnelle, la finalisation et la vulgarisation de stratégie nationale de l’enseignement secondaire général, la formation initiale et continue des enseignants ACDPE, le renforcement et l’encadrement spécifique des AME, la mise à jour et le complément des fonctionnalités de la plateforme EducMaster, la construction de 6 lycées scientifiques et de 2 écoles normales scientifiques. La poursuite des travaux en vue de l’achèvement des 663 modules de 4 salles de classes et des 225 blocs de latrines à 4 canines dans les départements de l’Ouémé, du Borgou, des Collines, du Zou, de l’Alibori et du Plateau, la construction du lycée technique de Bohicon.

Enfin, il y a aussi le ministre de la justice, de la législation et des droits de l’homme qui était aussi devant les députés. Le projet de budget de ce ministère pour l’année 2023 est d’un montant de 20.921.226.118 Fcfa.
A l’exception du projet d’appui à l’amélioration de l’accès à la justice et à la réédition des comptes cofinancé par le budget national et le PNUD dont le terme est prévu pour le 31 décembre 2023, le ministère ne dispose plus de projets dans son portefeuille d’investissement public au titre de l’année 2022. Dans le cadre de la poursuite des actions de réformes entamées par le ministère, trois nouveaux projets sont inscrits au programme d’investissements.

Ernest Latoundji

Laisser un commentaire

* En utilisant ce formulaire, vous acceptez le stockage et le traitement de vos données par ce site Web.

Le Béninois Libéré

GRATUIT
VOIR