Le Béninois Libéré
Image default
Société

Présentation de vœux au Palais de la République : Talon témoigne encore sa reconnaissance à la 8ème législature

Les Présidents des Institutions étaient ce jeudi 12 janvier 2023 au palais de la présidence pour sacrifier à la traditionnelle présentation de vœux au chef de l’État. Le président de l’Assemblée Nationale, Louis Gbèhounou Vlavonou, a comme à l’accoutumée parlé au nom de ses pairs.

Le président de l’Assemblée Nationale a fait le point des actions menées par lesdites institutions au cours de l’année 2022. Parlant de l’institution qu’il a eu l’insigne honneur de présider, le Président Vlavonou a fait observer que : « La huitième législature de l’Assemblée nationale égrène ses derniers jours, avec le sentiment du devoir patriotique accompli ».
Il s’est félicité au nom de ses collègues députés, du soutien permanent de l’exécutif, notamment dans la mise à disposition des ressources, à travers le budget de l’institution pour la gestion 2023.

Vlavonou

Il a aussi au nom des Présidents des Institutions de la République formulé ses vœux les plus sincères de paix, de santé, de prospérité et de succès au Président Talon, à sa famille et à l’ensemble de ses collaborateurs. Telle une réponse du berger à la bergère, le Président Patrice Talon a rappelé à l’attention de ses hôtes ses engagements pour la Nation « Notre leitmotiv est de travailler à améliorer nos conditions générales de vie, mais davantage d’œuvrer à ce que les générations futures des Béninoises et des Béninois aient un sort plus enviable que le nôtre. C’est le sens de notre action à la tête de l’Etat et, de façon générale, les résultats appréciables que nous obtenons sont le fruit de la synergie d’action qui caractérise l’ensemble de nos institutions », a-t-il dit.

Vlavonou

A cet égard, il a rendu un hommage appuyé à la 8ème législature de l’Assemblée nationale dont le mandat est arrivé à son terme. «Issue d’un contexte politique difficile, elle a néanmoins su se montrer à la hauteur des enjeux en prenant une part essentielle dans l’œuvre de redressement national que nous avons entreprise pour rompre avec nos tares, poser les jalons de la modernisation du pays, y impulser la bonne gouvernance, et réorganiser en conséquence le système politique. Il n’a pas aussi manqué de saluer les efforts que ne cessent de consentir les autres Institutions de la République.

Ernest F. latoundji

Laisser un commentaire

* En utilisant ce formulaire, vous acceptez le stockage et le traitement de vos données par ce site Web.

Le Béninois Libéré

GRATUIT
VOIR