Le Béninois Libéré
Image default
Société

Poursuite des réformes à la SOGEMA/ Filière tomate à Dantokpa: Gansè met fin à l’imbroglio

Le Directeur général de la Société de gestion des marchés du Bénin (Sogema) Armand Gansè poursuit ses réformes pour donner un nouveau visage à la structure.

A travers une décision, il a interdit désormais, tout déchargement et animation du marché de tomate le long des collecteurs primaires d’eau appelés SOFLA DOTO. Cette activité a donné vie à une mafia organisée où on perçoit auprès des vendeuses de tomates des frais illégaux, depuis le stationnement des camions jusqu’à la vente aux détaillants, en passant par le chargement et le déchargement. Cette mafia saigne les bonnes dames dans leurs activités et est l’œuvre d’un corps d’acteurs appelés « déchargeurs ». Une décision accueillie par les femmes vendeuses de Dantokpa avec un tonnerre d’applaudissements et de reconnaissance.
En effet, mardi 11 Janvier 2021 sur l’esplanade intérieure de la SOGEMA, en présence du représentant du Chef d’Etat-Major Général, du Commandant du Groupement d’Intervention Subaquatique, du Commissaire Adjoint de Dantokpa Christian SOTON, du Chef Quartier de Dantokpa Amzat AGUEMON, le DG SOGEMA a fait lire et expliquer la note de service portant désormais interdiction des actes susmentionnés. Il s’agit, au grand soulagement des vendeuses, d’une courageuse décision qui vient bousculer une vieille habitude qui ploie impitoyablement les vendeuses de tomates sous de multiples frais illégaux, perçus par les déchargeurs, ce qui constitue un sérieux manque à gagner pour la SOGEMA.
Et pour joindre l’acte à la parole, ce matin du Mercredi 12 Janvier 2021, le DG SOGEMA et son staff, le Chef Quartier, le Commissaire Adjoint, le Commandant Groupement, sont descendus sur le terrain, secondés par un impressionnant détachement de militaires et de policiers, pour non seulement sensibiliser les vendeuses sur les nouvelles dispositions et prévenir tout contrevenant des peines qu’il encoure, mais aussi constater de visu l’aménagement du nouveau site, Wèdèmè Sôdji, devant accueillir les déchargements désormais régulés et de façon stricte par la SOGEMA.
Par ailleurs, cette réforme qui ne se limitera pas qu’à la filière tomate, s’étendra les jours à venir à tous les autres secteurs d’activités dans les marchés sous tutelle de la SOGEMA.
Hilbert EDAH

Laisser un commentaire

* En utilisant ce formulaire, vous acceptez le stockage et le traitement de vos données par ce site Web.

Le Béninois Libéré

GRATUIT
VOIR