Le Béninois Libéré
Image default
Politique

Pour une approche singulière des pathologies assassines au Bénin : Le plaidoyer d’un ambassadeur béninois

« J’en appelle à nos législateurs présents ici. Plus personnellement à l’honorable GOUNOU. L’enseignant du supérieur que tu es, peut introduire une proposition de loi, dans la législature en cours, pour obliger un test de drépanocytose à tous les couples avant de convoler en noces. Cette disposition ne porte nullement atteinte à nos libertés individuelles mais permettra d’endiguer le phénomène des enfants nés SS dans notre pays !!! »

Dit l’ambassadeur Benoit Illassa dans un post invitant le législateur à se saisir de la question. Lire ci-dessous l’intégralité de son message.

Ce cri de détresse appelle de notre part, une analyse de fond. Le Président Patrice TALON a placé son second mandat sous le signe du social. C’est une préoccupation majeure et la santé fait partie de tout l’arsenal à déployer !!!

Il se trouve que je ne suis pas médecin. Toutefois, l’excuse est très facile. Il se trouve que, depuis quelques semaines, nous sommes un certain nombre à nous préoccuper de la détresse de nos indigents. Hier soir et même aujourd’hui, nous nous sommes penchés sur le sujet !!!

À ce stade de nos réflexions, il s’agit de référencer les pathologies coûteuses pour le budget national. Le cancer n’est qu’une approche singulière des pathologies assassines qui minent la santé des personnes indigentes au Benin. Il y a aussi les dialysés, la drépanocytose, etc. Pour commencer par endiguer ces différentes pathologies, il faut commencer par faire la communication agressive sur les différentes formes de prévention !!!

J’en appelle à nos législateurs présents ici. Plus personnellement à L’honorable GOUNOU. L’enseignant du supérieur que tu es, peut introduire une proposition de loi, dans la législature en cours, pour obliger un test de drépanocytose à tous les couples avant de convoler en noces. Cette disposition ne porte nullement atteinte à nos libertés individuelles mais permettra d’endiguer le phénomène des enfants nés SS dans notre pays !!!

La prévention doit être une arme forte pour prévenir des crises. Concernant le diabète et l’hypertension artérielle qui sont les sources des dialysés et des pathologies chroniques, une politique de prévention s’impose !!!

Dans notre pays, les fonctionnaires et assimilés sont pris en charge à cent pour cent dans les pathologies lourdes. Quelle est la part de revenu qu’ils consacrent à cette prise en charge intégrale ???

À partir de cet élément statistique, on peut sérieusement penser à la part contributive des indigents pour leur prise en charge !!!

Ne nous trompons pas de combat. Le Benin n’est pas, pour le moment, un État providentiel. Tout est prioritaire dans notre pays. En conséquence, l’Etat doit faire des choix rationnels en fonction des ressources disponibles. Chacun sait, que sauf à découvrir du pétrole en abondance chez nous, les gouvernants ne peuvent pas répondre pour le moment au besoin de tous !!!

Par rapport au cas d’espèce qui a suscité ma réplique, il faut saisir le Ministre de la santé, les ONG dédiées et, pourquoi pas, créer une cagnotte en ligne !!!

J’ai dit.

IB

Laisser un commentaire

* En utilisant ce formulaire, vous acceptez le stockage et le traitement de vos données par ce site Web.

Le Béninois Libéré

GRATUIT
VOIR