Le Béninois Libéré
Image default
Benin

Pour sa brillante prouesse au BAC 2022 : Laurence GBAYE honorée par trois ministres du gouvernement

( Tognifodé, Ladekan et Chabi priment l’excellence) 

Sortie première des filles au Baccalauréat session de juin 2022, Laurence Evania GBAYE puisque c’est d’elle qu’il s’agit a été reçue en audience ce mercredi 03 août 2022 au cabinet du ministère des Affaires Sociales et de la Microfinance.

En présence de ses parents, la nouvelle bachelière série C qui s’est distinguée par ses 18,22 de moyenne a reçu les hommages de la ministre des affaires étrangères, Véronique Tognifodé ainsi que celui de ses collègues Eléonore YAYI LADEKAN, de l’Enseignement Supérieur et de la Recherche Scientifique et Kouaro Yves CHABI, de l’Enseignement secondaire, de la Formation Technique et Professionnelle. Au-delà d’une simple rencontre d’échanges avec l’heureuse du jour, c’est aussi l’occasion pour le gouvernement de célébrer l’excellence des filles en milieu scolaire surtout de celle-là qui ont opté pour la série scientifique. La ministre Tognifodé a exprimé sa fierté à l’endroit de Laurence GBAYE et profite de l’occasion pour réitérer son engagement et celui du gouvernement à œuvrer pour la scolarisation et le maintien des filles à l’école. 

Comme sa collègue, la ministre de l’Enseignement supérieur et de la Recherche Scientifique Eléonore Yayi Ladékan n’a pas caché son admiration à la prouesse réalisée par la jeune fille de Bantè. Elle a d’ailleurs annoncé son soutien en termes de bourses d’études, ainsi que l’organisation très prochainement, d’un événement, pour reconnaître le mérite des meilleurs au BAC 2022. Aussi, le ministre Kouaro Yves CHABI a de son côté salué le travail d’accompagnement des parents de Laurence qui ont abouti à ce résultat satisfaisant. 

Quant à l’heureuse du jour, elle n’a pas caché ses émotions et lance un appel à ses camarades, filles qu’elle invite au travail. « c’est une joie et un grand honneur pour moi de me retrouver ici en ce moment. Je ne m’y attendais pas du tout. Je remercie le Gouvernement pour ce privilège dont je bénéficie. J’exhorte les filles qui hésitent encore, à embrasser les séries scientifiques. Il n’y a rien de sorcier. Au retour de l’école, je m’enfermais pour travailler et j’ai juste cru en moi-même ; mais sans m’attendre à ce résultat ». A-t-elle déclaré. 

Nel Charbel KOFFI

Laisser un commentaire

* En utilisant ce formulaire, vous acceptez le stockage et le traitement de vos données par ce site Web.

Le Béninois Libéré

GRATUIT
VOIR