Le Béninois Libéré
Image default
Société

Pour avoir tué son propre enfant: Un policier déposé en prison à Lokossa

Accusé d’avoir tué son propre nouveau-né issu d’une relation extra-conjugale, l’agent de la police républicaine  B. G. a été déposé à la prison civile de Lokossa ce mardi 03 mai 2022.

Un vrai homme sait courageusement et convenablement assumer les conséquences de ses actes. Tel n’a pas été le cas chez ce policier qui séjourne en prison depuis quelques heures. Le mis en cause est accusé d’infanticide. En effet, il a injecté de l’acide dans la bouche de son propre enfant issu d’une relation extra-conjugale.

L’agent de la Police républicaine en question est  en service à Aplahoué dans le département du Couffo.  Il a fait boire de l’acide à son enfant, un bébé de 11 jours. Selon le Potentiel, le policier a rendu visite à la mère de son enfant une semaine après l’accouchement. Une fois là-bas, il a demandé à la nourrice qui n’est que sa maîtresse, d’aller chercher un calendrier pour qu’ils trouvent un  prénom de l’enfant. Ainsi a-t-il profité de l’absence de la maman pour introduire de l’acide dans la bouche du nourrisson.

Les cris du bébé ont servi à mobiliser une foule sur les lieux. Alors,  le crime a été découvert. En voulant ranger les armes du crime, le produit s’est renversé sur sa main et sur les vêtements de l’enfant. Le bébé a été transféré d’urgence à l’hôpital d’Aplahoué à Gohomè où il a reçu des soins intensifs. Malheureusement, le potentiel rapporte que l’innocent n’a pas survécu,  en dépit de tous les soins médicaux à lui accordés. Il s’est éteint y a quelques jours à l’Hôpital de la Mère et de l’Enfant (Homel) à Cotonou.

Compte tenu des résultats issus des enquêtes ouvertes par les forces de l’ordre depuis l’éclatement de cette affaire, ce géniteur a été placé sous mandat de dépôt.

Brunelle TCHOBO

Laisser un commentaire

* En utilisant ce formulaire, vous acceptez le stockage et le traitement de vos données par ce site Web.

Le Béninois Libéré

GRATUIT
VOIR