Le Béninois Libéré
Image default
Politique

Positionnement de Up-Le Renouveau dans la 11ème circonscription électorale : GBENONCHI TUE AMOUSSOU ET ENTERRE APLAHOUÉ

(Ce sont les mamans de Klouékanmey qui font aujourd’hui les enfants intelligents de la localité)

C’est en trahissant son mentor d’alors, Emmanuel Golou qui lui concédait la place de député, qu’il a choisi en pleine fièvre de la tension au sein du défunt PSD, le Baobab Bruno Amoussou. Aujourd’hui, les choses ont changé. Mais chassez le naturel, il revient au galop. L’honorable Gbénonchi a déjà fini et fermé la page Amoussou et comme s’il se vengeait encore de lui, il a scellé le sort de sa commune, Djakotomey.

Pour les proches et fidèles du 2ème vice-président de l’Up-Le Renouveau, Djakotomey a connu ses heures de gloire avec Amoussou, patron des partis qu’il a dirigés. Aujourd’hui, c’est l’heure de gloire de Gbénonchi. C’est Klouékanmey qui devra porter les attributs de capitale politique de la 11ème circonscription électorale.

C’est d’ailleurs pourquoi non seulement la tête de liste Up-Le Renouveau a été choisie là-bas alors même que Gbénonchi est le 2ème vice-président du parti mais c’est l’actuel maire qui s’est adjugé le poste de suppléant comme si Aplahoué et Djakomey n’existaient sur la carte politique de cette circonscription électorale.

Et comme pour punir l’actuel député de Djakotomey qui devait sa place au ministre Homéky natif de Djakotomey dont il est le suppléant aux législatives dernières, c’est une femme avec qui ils ne se disent plus bonjour pour des affaires matrimoniales, qui a été choisie comme pour lui tendre les nerfs.

Le ministre Homeky a juste sentir venir le coup en allant se réfugier à Cotonou dans la 16ème, lui qui avait montré toute sa puissance et son engagement politique derrière son père Talon en se faisant élire député à l’époque alors qu’il était troisième titulaire sur la liste.

Mais c’est Aplahoué qui pleure le plus dans cette conjoncture des événements préparés par Gbénonchi. Bien qu’il soit le grenier électoral de cette circonscription électorale, Aplahoué a été délaissé par les calculs du 2ème vice-président de l’Up-Le Renouveau avec une petite place de deuxième titulaire pour l’actuel député Richard Allossohoun face à un schéma digne des plus grosses fauves de l’écosystème politique national, Abdoulaye Bio Tchané qui a positionné pour le compte du Br, le très aimé et très populaire Casimir Sossou par le renard des surfaces électorales, Hyppolite Natabou.

Dans ces conditions, l’honorable Allossohoun devra tronquer ses deux boules d’en bas contre des boules de pétanque et mettre un pavé à la place du cœur pour tenir le coup.

Djogbénou est innocent. Il ne pouvait que faire confiance à son vice-président de surcroît de la localité. Que cessent donc les procès en sorcellerie contre le président Djogbénou. C’est Gbénonchi, encore lui et toujours lui.

Aboubakar TAKOU

Laisser un commentaire

* En utilisant ce formulaire, vous acceptez le stockage et le traitement de vos données par ce site Web.

Le Béninois Libéré

GRATUIT
VOIR