Le Béninois Libéré
Image default
Benin Politique

Politisation de la regrettable coupure de courant au Cnhu: Ayadji condamne les propos de Houndété

(Il justifie la pertinence de son recours à la cour contre la Cena et appelle les autres partis à mener des combats justes)

Reçu sur l’émission « Entretien d’Afrique » de BL TV ce mardi 11 octobre 2022, le président du parti Moele-Bénin Jacques AYADJI sans langue de bois a opiné sur les sujets brûlants de l’actualité nationale. Au menu de cette émission, cinq points ont été abordés : il s’agit de la sortie des Démocrates sur le drame survenu au Cnhu de Cotonou, de la fusion de l’hôpital d’instruction des armées et le Cnhu, le recours de Moele-Bénin contre la Cena à la cour constitutionnelle à propos des pièces constitutives du dossier de candidature des législatives de 2023, le système partisan et les préparatifs du parti Moele-Bénin.

Face à ces différentes questions, l’invité a regretté fermement l’acte survenu au Cnhu et condamne la sortie du président des démocrates. Pour lui, chercher à incriminer le Président Talon lors de son discours tenu au Medef, c’est être contre la présence des investisseurs étrangers sur le sol béninois : ce qui permettra de réduire le taux de chômage. << J’aurais souhaité que le président Houndété adopte une autre posture face à cette situation>> a-t-il dit avant de regretter le système de relai qui n’a pas marché.

Pour lui, les responsables de cette situation sont les gouvernements successifs.

Recours contre la Cena à la cour constitutionnelle

Pour ce qui est de leur recours contre la Cena à la cour constitutionnelle, c’est par pure patriotisme. Il n’admet pas que la Cena ait énumérer la carte d’identité biométrique et le certificat de nationalité dans les pièces à constituer. << La Cena a demandé des éléments que n’a pas prévu le code électoral>> a-t-il ajouté.

Système partisan

Le président de la république Patrice Talon a entrepris des réformes structurelles et institutionnelles pour imprimer une nouvelle dynamique dans notre pays. Et parmi ces réformes, celle du système partisan qui a du plomb dans l’aile. En abordant cette question, Jacques AYADJI n’est pas d’accord avec la fusion qui s’observe ailleurs puisque la charte des partis politiques l’interdit. Plus loin, il dit que la fusion UP-PRD est illégale. Avant de finir, il a lancé un message au peuple béninois. À l’entendre, <> a-t-il rassuré car ils ont le Bénin en commun.

En ce qui concerne leur préparation, il a tenu à rassurer les militantes et militants que Moele-Bénin se porte bien et est prêt pour les législatives de 2023. <> a-t-il conclu.

Hilbert EDAH

Laisser un commentaire

* En utilisant ce formulaire, vous acceptez le stockage et le traitement de vos données par ce site Web.

Le Béninois Libéré

GRATUIT
VOIR