Société

Polémique autour des masques bleus au Bénin : Le ministre de la santé apporte plus de clarification

Trêve de polémique, les masques bleus ne sont pas dangereux pour la santé. C’est la substance du message laissé par le ministre de la santé

, Benjamin Hounkpatin lors de sa visite au Centre des épidémies d’Allada le jeudi 18 février 2021

La polémique autour du masque bleu n’a plus sa raison d’être. Le ministre de la santé, lors de sa visite au centre des épidémies d’Allada, a levé tout équivoque autour de cet outil de protection. À l’en croire, les masques bleus ne sont pas nuisibles à la santé et ne contiennent aucune substance toxique pouvant porter atteinte à l’intégrité physique de l’homme.

« Je voudrais rassurer la population sur les masques bleus. Il ne doit pas y avoir de polémique sur le port des masques en particulier les masques bleus. Le Gouvernement s’est engagé et a eu à acquérir des masques. Un Gouvernement responsable ne peut pas exposer sa population à un risque. Ces masques, nous les avions déjà testés. Ils ont été encore testés par l’Agence nationale de contrôle de qualité des produits de santé afin de s’assurer qu’aussi bien le formaldéhyde que le polyène n’y sont pas contenus”, a clarifié le ministre.

Il invite la population à respecter les gestes barrières. “Les masques qui sont vendus dans nos officines, que l’Etat a mis à disposition ne constituent aucun risque pour la population. Je voudrais inviter la population à procéder à leur port systématique, dans tous les lieux publics mais également à chaque fois qu’il y a un risque”, a-t-il exhorté.

Pour l’autorité ministériel, il est temps que cette polémique autour du masque bleu cesse.

Le Bénin, a l’instar des autres pays de la sous-région, n’est pas épargné par la pandémie du Covid-19. Selon les derniers chiffres dévoilés par le gouvernement, le Bénin compte à la date du 15 février 2021, 5143 cas confirmés et 65 décès. En espace de quelques jours, le nombre de décès a d’ailleurs augmenté.

Cette situation a amené le ministre à faire une sortie médiatique dans laquelle il prévient ses compatriotes de la gravité de la maladie. ‹‹ depuis le 1er janvier 2021, le nombre moyen de cas confirmés par jour a quadruplé passant de 8 à 34. Ces trois derniers mois, le Bénin enregistre autant de cas que pendant les 9 premiers mois de l’épidémie ›› A averti le ministre de la santé.

Il a également abordé les cas de décès qui sont de plus en plus nombreux. ‹‹ Il est important de porter à votre connaissance une situation qui mobilise le corps médical ces derniers jours. Il s’agit d’une augmentation de cas graves et de décès enregistrés dans le rang des sujets jeunes et à priori sans antécédents médicaux particuliers ›› A prévenu le ministre de la santé

Pour finir, il est recommandé à tous les Béninois le respect des gestes barrières notamment le lavage des mains, le port de masque et le respect de la distanciation physique d’au moins 1 mètre.

Patern H

Articles Similaires

Après une longue maladie : Sa Majesté Sounon Sara Doogo a rejoint les ancêtres

Le Béninois Libéré

EURO-OBLIGATION: Wadagni exécute pour le Bénin la première opération d’Afrique

Arnaud KOUMONDJI

FESTIVAL DE DANSE KOBOUROU SHOW: L’ Institut Français de Parakou, le cadre des manifestations

Arnaud KOUMONDJI

Laisser un commentaire

* En utilisant ce formulaire, vous acceptez le stockage et le traitement de vos données par ce site Web.