Image default
Société

Point de presse du DG ANAC Karl Lègba : L’Aéroport de Cotonou reçoit sa certification ce jeudi

« … C’est une première au Bénin. Et ce n’est pas faute d’avoir essayé car avant 2016 plusieurs tentatives ont existé mais ont toutes échoué. En réalité, si ce ne sont les lourds investissements consentis par le gouvernement du président Patrice Talon et les nombreuses réformes engagées, on n’y serait pas car il fallait non seulement mettre aux normes les installations mais aussi s’assurer de la capacité de l’ANAC à mener à bien ce processus. Aujourd’hui c’est chose faite. » Ainsi s’est réjoui le Directeur Général de l’Agence nationale de l’aviation civile (ANAC) Karl Lègba lors d’un point de presse, le mardi 18 mai 2021, en prélude à la réception par le Bénin de certification de l’Aéroport Cardinal Bernadin Gantin de Cotonou

Processus normalisé permettant de démontrer que l’aérodrome satisfait à un instant T à l’essentiel des normes et exigences de sécurité aérienne, la certification est, selon le DG ANAC Karl Lègba, une exigence de l’aviation civile internationale à savoir que tout aéroport international dans le monde entier doit détenir un Certificat délivré suivant les normes internationales.

Cette certification recommandée l’article 131 de la loi 2013-008 du 29 août 2013 portant code de l’aviation civile et commerciale en République du Bénin, que va recevoir demain l’Aéroport de Cotonou, fera entrer ce dernier dans la cour des grands avec des répercussions positives pour le pays, a-t-il fait savoir.

Les retombées pour l’aéroport et pour le pays

Si cette certification inscrit cet aéroport aux normes internationales, elle lui ouvre de nombreuses portes. Et pour cause, désormais, de nombreuses grandes compagnies qui exigeaient ce préalable pourront désormais se décider à venir au Bénin sans aucune crainte, et opérer plus aisément. Tout ceci parce qu’elles seront rassurées d’opérer avec un aéroport répondants aux normes internationales en la matière. De belles opportunités pour le pays qui ne sont que le fruit des investissements faits par le gouvernement Talon, souligné par le DG Anac pour qui « l’aéroport de Cotonou entre ainsi dans un cycle reconnu par la communauté internationale car cette certification a connu la participation de 6 pays de la sous-région, de l’UEMOA et de l’organisation de l’aviation civile internationale qui est la structure de l’ONU en charge des questions de l’aviation civile. » Cela démontre le sérieux et « toute la crédibilité qui entoure cette certification ».

Pour rester dans la dynamique

Avant la réception de cette certification ce jeudi 20 mai 2021, le DG ANAC Karl Lègba n’entend pas dormir sur ses lauriers pour la préservation de cette distinction. Autrement dit, tout sera fait pour que cette certification ne soit pas perdue par l’aéroport de Cotonou. « Il revient maintenant à la Société des Aéroports du Bénin (SAB) de maintenir et d’augmenter ce niveau de sécurité puis à l’ANAC de veiller constamment à ce que les normes soient respectées. » A déclaré le Dg Karl Lègba sans oublier toutefois de  remercier toute l’équipe de certification de l’ANAC et de la SAB pour ce travail remarquable accompli ayant conduit à cet aboutissement heureux, la certification de l’aéroport de Cotonou.

Bref, à divers niveaux, on est conscient des enjeux et déterminé pour que cette certification booste les affaires au niveau de cet aéroport qui révèle que le gouvernement Talon ne s’est pas trompé en faisant d’importants  investissements pour sa transformation.

Selon le Dg Lègba, c’est parce que l’ANAC au regard d’audits réguliers de la part de ses partenaires de l’aviation civile internationale est aujourd’hui aux normes qu’elle peut procéder à la certification. Le rendez-vous est donc pour ce jeudi 20 lai 2021.

Akkilou YACOUBOU

Laisser un commentaire

* En utilisant ce formulaire, vous acceptez le stockage et le traitement de vos données par ce site Web.

Le Béninois Libéré

GRATUIT
VOIR