Le Béninois Libéré
Image default
Société Takou

Plus de 20 ans sans-papiers aux États-Unis: VOILÀ COMMENT LE CÔTÉ FAUX DE VITAL PANOU LUI JOUE DES TOURS

(Il a intérêt à se faire passer pour opposant pour éviter une troisième tentative de déportation)

Je n’ai jamais dit être un bon journaliste. Je continue d’apprendre. Et j’assume ma proximité avec le régime Talon même s’il ne peut me donner ce que je gagnais sous Yayi mis à part la fermeture brutale de mon journal. Ça, c’est moi Takou et je ne pense pas nier cette évidence.

Par contre, je ne suis pas malhonnête. Je suis sincère voire même parfois brutal. Mais je me réjouis de n’être pas Vital Panou. Je ne peux pousser la malhonnêteté, la petitesse d’esprit jusqu’à passer des messages privés de l’autre sans passer ce que moi-même je lui ai écrit qui l’a calmé pour qu’il me parle comme frère.

Mais comme Vital Panou du haut de sa mauvaise foi n’a plus de scrupules, il peut mettre sur la place publique ce que l’autre lui a dit en privé.

Dès lors, l’on doit se demander qui est ce  Vital Panou qui nous fait la morale ?

Arrivé aux États-Unis en immigré croyant fuir la misère de son pays, misère que nous autres assumons, il s’est fait passé pour un RÉFUGIÉ. Le Bénin n’étant pas en guerre les États-Unis ont tôt fait de déceler la supercherie d’un jeune gros.

Du coup, ils l’ont mis sur la liste noire des faux et faussaires ne devant jamais être candidat à la nationalité américaine, son rêve.

Mais chassez le naturel, il revient au galop. Pendant que nos autres compatriotes travaillaient dans le sérieux pour obtenir probablement un papier en l’occurrence la nationalité américaine, voyant que ça durait, son cas alarmant, monsieur tente une autre fourberie.

Il tente un mariage arrangé avec une Américaine pendant qu’il vit avec son épouse, ma sœur béninoise aussi sans-papiers. Là encore, il se plante et les Américains ont voulu le déporter. Dieu merci, il a trouvé un avocat pour rappeler à l’Etat américain qu’il a fait des enfants et devra rester aux États-Unis pour assurer leur éducation. Voilà comment il a échappé à la première déportation.

                               Côté travail

Les Américains ayant constaté qu’il est un fainéant qui ne travaille pas sinon sporadiquement, pour ne pas le laisser trop longtemps abuser des revenus de son épouse, ma sœur coiffeuse, ils tentent une deuxième déportation. Talon venait d’arriver au pouvoir et trop gros, Vital n’aime pas travailler. Il ne fait pas plus de trois mois à un poste de travail. Il préfère rester à la maison pour faire le frigo après s’être goinfré de tout ce que la pauvre dame amène.

Et c’est sur instruction de son avocat que  Vital a commencé par attaquer la Rupture pour attirer l’attention sur lui comme un intellectuel opposé à Patrice Talon. Opposé virtuellement et artificiellement à Talon, une déportation pourrait lui être fatale à Cotonou où il risquerait la prison. Ce qui est faux.  Il n’y a aucune plainte contre lui ici à Cotonou et la dernière fois, il a même eu son « gombo » quand il a prêté sa page à la Rupture pour une action de communication. Qui est fou ? Il faut qu’il mange aussi. Donc, trop mal placé pour parler du « CORROMPU » Takou. Lol

Son avocat a même fait croire aux Américains que la peine de mort est sous  une forme déguisée en cours au Bénin. Or dans la réalité, il n’y aucune procédure ouverte ici à Cotonou contre le nommé Vital Panou. C’est un faux qui utilise la toile pour manger et pour se mettre en sécurité.

Il a donc intérêt à faire croire à une opposition contre Talon pour ne pas subir une déportation. Si ce qui est écrit ici est faux, que Vital Panou, par le biais de sa page Facebook, nous apporte la preuve du contraire.

Qu’il nous dise que c’est faux. Qu’il nous dise qui il est, ce qu’il fait et pourquoi depuis plus de 21 ans en territoire américain, il n’a jamais eu la nationalité américaine.

C’est pourtant simple comme bonjour. Aboubakar Takou est un piètre journaliste. Un gros corrompu qui a l’argent. Mais il travaille et paye ses impôts au Bénin. Il n’a jamais cherché à se réfugier dans un pays au motif qu’il ne sent plus bien chez lui.

La Rupture est dure par ses outils de contrôle qui nous empêchent aujourd’hui de dilapider les fonds de l’État. C’est un drame pour nos conforts personnels mais on est dedans. On n’a pas encore cherché à s’enfuir dans un pays.

Que Vital Panou cesse de jouer. Qui vit sans défauts ? Pourquoi veut-il toujours avoir raison alors qu’à l’essence, il a un cul noir comme une ardoise.

Bertin Koovi était recherché quand il est rentré au pays. Talon ne veut arrêter personne si celui-ci sait qu’il ne se reproche rien. Encore que ce n’est pas le cas de Vital. Il veut un papier depuis 21 ans. Et c’est pour éviter d’être déporté qu’il joue à ce jeu pour prendre ses compatriotes pour des cons.

Si ce qui est écrit ici est faux, qu’il nous sorte la preuve du contraire.

À suivre

Aboubakar TAKOU

Laisser un commentaire

* En utilisant ce formulaire, vous acceptez le stockage et le traitement de vos données par ce site Web.

Le Béninois Libéré

GRATUIT
VOIR