Le Béninois Libéré
Image default
Société

Plus de 20 ans aux États-Unis comme sans-papier : VITAL PANOU, LA RAISON D’UNE OPPOSITION ARTIFICIELLE CONTRE LA RUPTURE

Ce n’est pas parce que le devenu pédégé des Klébés, Aboubakar Takou alors au chômage, avait été refusé de visa américain que l’Amérique n’est pas généreuse à donner de papier aux sans-papiers.

À l’époque de ce refus de visa, j’avais mon compte bancaire bien fourni malgré mon statut de chômeur. J’avais épargné. Je voudrais juste que ma femme m’accompagne pour découvrir la Floride pendant que tous nos enfants sont à Cotonou. Mais les gens du consulat avaient leur raison même si dans la période, je faisais comme chômeur de luxe, le tour du monde. Allemagne, Cuba, Espagne, France et autres, j’allais partout. Ma femme aussi. Mais on nous avait refusé hélas, le visa américain.

Je me dois de faire ce rappel avant de poser le problème des 20 ans de mon frère jumeau Vital Panou aux États-Unis comme sans-papier. Tous les candidats à l’immigration comme lui, après environ 10 ans sont devenus américains. Certains qui ont le physique parfait d’un homme en santé, acceptent de se faire enrôler pour aller sur les théâtres de guerre, Afghanistan, Irak et autres pour revenir vétéran américain. Vital Panou était TROP GROS POUR PRENDRE CE RISQUE. D’ailleurs, les GROS n’étaient pas acceptés. Pour d’autres, le temps est leur allié pour avoir les papiers.

Mais mon frère Vital a commis la maladresse de jouer comme à ses habitudes, aux esprits malins. Il a menti aux Américains et cela le suit depuis plus de 20 ans comme une sale grippe. Si c’est faux, que mon frère jumeau bien présent sur Facebook nous montre son passeport américain.

Il n’en a pas. Peut-être sera-t-il bientôt sauvé par ses grands enfants. Son fils de 24 ans par exemple. Mais pour cela, il faudra que notre garçon ait un bon boulot. Voilà pourquoi mon frère ne peut rentrer au pays. Et pour cela, il faut qu’il critique le gouvernement du Bénin pour cacher cette réalité d’homme sans papier.

Peut-être que je raconte des bêtises. Mais juste un petit clic de l’appareil photo de son téléphone sur son passeport s’il en a encore un, pourrait me faire mentir et confirmer aux yeux du monde, le con que je suis. Mais Vital ne le fera pas. Il est un sans-papier. Pour lui, pourquoi cet imbécile de Takou peut-il se permettre de se payer une parcelle encore sous cette cruelle Rupture ?

Voilà la raison de la jalousie manifeste de mon frère jumeau contre moi depuis hier. C’est vrai qu’il n’est pas de cœur à digérer la récente morsure d’il y a 04 mois. Moi je ne suis pas rancunier. Mais je ne prends jamais l’initiative de l’attaque. Surtout pas contre un cousin de la famille des OURS MAL LÈCHÉS. Vital, c’est vrai que le pays est dur. Mais je me débrouille ici à la tête de mon entreprise. J’ai des collaborateurs qui prient pour moi. Je travaille. Je peux donc acheter tout ce qui me plaît. En plus, je suis ami aux grands du pays et je ne suis pas propre. Je suis corrompu. Arrête donc de te comparer à moi. J’ai été détenteur pour une fois dans ma vie à la veille du départ de Yayi, d’un PASSEPORT DIPLOMATIQUE.

Aboubakar TAKOU

Laisser un commentaire

* En utilisant ce formulaire, vous acceptez le stockage et le traitement de vos données par ce site Web.

Le Béninois Libéré

GRATUIT
VOIR