Le Béninois Libéré
Image default
Politique

Plan diabolique de la société Antaser Bvba contre Kpatchavi à la Criet: ORGANISER L’ARRESTATION ARTIFICIELLE DU BÉNINOIS POUR LE DISCRÉDITER

Le tribunal d’Anvers en Belgique après le non-lieu qu’il a conclu dans l’assignation au pénal de Antaser Bvba contre Noël Kpatchavi, donnera son verdict dans le volet civil du contentieux.

À la lumière des conclusions des deux parties, il est évident dans un contexte de justice libre et sans odeur de corruption, que la Société Antaser Bvba qui avait déjà été condamnée au Bénin, le soit aussi en Belgique.

Et comme il n’est pas possible de tordre le cou à la vérité et à la justice là-bas, Antaser Bvba conseillée par les sorciers béninois de la magouille et des crimes odieux, a choisi des cantines de billets en mains, pour assigner le Béninois ici à Cotonou.

Mais le but de la machination chère payée n’est pas de se soumettre à quelque procès que ce soit. Puisqu’elle est plus consciente qu’elle ne gagnera rien à Cotonou tant l’évidence de sa culpabilité saute à l’œil.

Elle veut juste manipuler à coup d’euros, la justice béninoise pour qu’elle l’aide au minimum : Faire semblant de ne trouver ou joindre le Béninois qui vit actuellement à Cotonou, afin de décerner un mandat international contre lui. Ou dans le meilleur des mondes au profit de Antaser Bvba, aller chercher et mettre sous mandat de dépôt le Béninois quitte à le libérer par la suite bien après que Antaser Bvba aura utilisé cette information pour DISCRÉDITER le Béninois auprès du juge en charge du contentieux à Anvers.

Et c’est le topo en téléchargement actuellement au Bénin. Mais monsieur Kpatchavi qui n’est pas dupe et qui attend tranquillement à Cotonou avec une adresse bien connue de Antaser Bvba, dit à haute et intelligible voix qu’il est à COTONOU et très disposé à comparaître. Son seul rêve étant que ce dossier soit réellement connu de la justice béninoise.

Même l’adresse de l’organe « Le Béninois libéré » se donne même comme domicile du compatriote Noël Kpatchavi. Donc, il ne sera pas tolérable à la justice de notre pays qu’elle décerne un mandat fictif et artificiel contre le Béninois. Il est là disponible et joignable prêt à toute sorte de convocation.

Il s’est même interdit à toute sortie du Bénin ces jours-ci. Il n’attend que cette affaire soit instruite et ses avocats aptes à le représenter ou par enchantement venir avec lui-même.

Donc, cette ruse bien payée est déjà dévoilée, portée à la connaissance populaire. Les services de la présidence de la Rupture sont bien informés de cette machination en laboratoire.

Affaire à suivre !

Aboubakar TAKOU

Laisser un commentaire

* En utilisant ce formulaire, vous acceptez le stockage et le traitement de vos données par ce site Web.

Le Béninois Libéré

GRATUIT
VOIR