Image default
Politique

Pendant qu’on appelle à la paix : La fourberie meurtrière d’un résistant

Au moment où il est demandé au régime en place de mettre de l’eau dans son vin au sujet de la poursuite des gens impliquées d’une manière ou d’une autre dans les récents événements qui ont endeuillé notre Nation,  certains se donnent le vilain luxe de se préparer pour le pire.

Les services de défense de notre pays viennent de repérer un RÉSISTANT et pas des moindre au Nigéria, en train de négocier l’achat d’armes de guerre pour inquiéter nos populations afin de discréditer et d’embêter le pouvoir en place.

Le modus operandi consiste en la multiplication de braquages armés sur les grands axes du pays voire même l’assassinat des victimes pour peu qu’elles soient identifiées comme étant proches du pouvoir en place.

Et des séries d’attentats perpétrés dans tout le pays, sur des personnalités du système et de l’Etat. De quoi inquiéter tout le monde et prouver que le président Talon n’a pas les moyens de sécuriser ses hommes et ses compatriotes.

En somme, une sorte de guérilla armée contre tous les membres de la société béninoise.

Face donc à une telle réalité, il serait difficile de demander au pouvoir en place de donner dans une cessation de la traque des personnes impliquées dans les actes passés et ceux en cours de préparation.

Comme quoi, pas d’assises politiques dans une ambiance d’odeur de soufre. Force doit rester à la loi pour la vraie paix.

Laisser un commentaire

* En utilisant ce formulaire, vous acceptez le stockage et le traitement de vos données par ce site Web.

Le Béninois Libéré

GRATUIT
VOIR