Le Béninois Libéré
Image default
Politique

Payement des pensions aux anciens députés : Voici pourquoi Talon dit non

Les députés au cours de l’ouverture de la nouvelle session parlementaire d’avril ont proposé qu’un projet de loi soit émis et voté attribuant aux anciens députés une pension comme tout travailleur à la retraite après avoir servi l’Etat.  A cette proposition des députés, le président Talon dit ne pas être favorable et se justifie.

Dans un premier temps il dit avoir découvert cette loi comme tout le monde et qu’elle ne vient pas du gouvernement. Pour le président les députés ne sont pas comme les travailleurs qui font 30 ans de service au bénéfice de l’Etat  pour prétendre à une pension aux frais des contribuables. Pour le président Talon, s’ils peuvent eux-mêmes trouver les fonds ailleurs pour s’octroyer une pension bon vent. Mais le président se dit catégoriquement contre cette option car leur rôle au parlement est ponctuel et voici son raisonnement

« Je ne suis pas favorable à ça. Mais les députés on les a élus comme nous tous pour qu’ils prennent l’initiative des lois. Donc s’ils ont pris l’initiative de cette loi-là, le gouvernement aura à se prononcer. S’ils ont les moyens de le faire alors tant mieux. Mais s’il faut compter sur les moyens de nous tous, là nous aurons à nous prononcer et devant le parlement nous dirons que nous n’avons pas ces moyens-là. Il y a des choses plus urgentes. Alors s’il faut une pension pour les députés, il faut une pension pour les maires, il faut une pension pour les ministres, il faut une pension pour tout ce qui est fonctions politiques. Or la fonction politique n’est pas du métier. La pension provient de ce qui est de notre métier, ce pourquoi nous travaillons dans notre vie. La fonction politique est une parenthèse dans notre vie au quotidien. On va servir et on revient faire ce pourquoi on est formé, ce pourquoi on a la vocation. Techniquement c’est compliqué moralement c’est pas bien, c’est pas éthique. Il y a plein de choses qui font que cette pension qui est évoquée par cette proposition de loi  soulève en moi quelques réserves. C’est vrai que la pension des présidents des institutions, ceux qui ont exercé des hautes fonctions comme le président de la république le président de l’Assemblée nationale requièrent notre attention parce que c’est des fonctions de représentation. Un ancien président de la république ne peut pas être dans le dénuement et devenir un clochard dans les rues, ne pas avoir à manger. Même pour l’image du pays, c’est pas bien. Il y a quelques fonctions sur lesquelles il faut qu’il y ait une prise en charge parce que ces personnes continuent de représenter le pays même s’ils ne sont plus dans la fonction »

Laisser un commentaire

* En utilisant ce formulaire, vous acceptez le stockage et le traitement de vos données par ce site Web.

Le Béninois Libéré

GRATUIT
VOIR