Le Béninois Libéré
Image default
Société

Parcours et carrière du Béninois Nabhane Mohamed NOUHOUM : Bio Tchané salue une réussite africaine

Il faut savoir reconnaitre les mérites de la jeunesse, l’encourager afin que cela inspire et serve d’exemple. Sur ce, le ministre d’Etat, Abdoulaye Bio Tchané, et Secrétaire général national du parti le Bloc Républicain, ne se cache pas pour ce qui est et à le faire savoir. Oui, féliciter cette jeunesse consciente africaine en général et béninoise qui s’illustre positivement en écrivant en lettres d’or le nom du pays.

« Aujourd’hui, notre système scolaire béninois souffre d’une insuffisance de scientifiques et voir un jeune Béninois réussir à ce niveau doit être une source d’inspiration pour ses frères. » Dit le ministre d’Etat dans un post sur sa page Facebook à propos du jeune béninois Nabhane Mohamed NOUHOUM dont le parcours et la carrière ne peuvent qu’inspirer. « A nos jeunes apprenants, je demande de suivre l’exemple de Mohamed pour son amour des sciences. » Formule-t-il dans son message

Message du ministre d’Etat, Bio Tchané

Chers amis,

Je veux rendre hommage ce jour à Nabhane Mohamed NOUHOUM et partager avec vous le parcours élogieux de ce jeune compatriote qui fait la fierté de notre pays. Né à Djougou où il a fait une partie de son cursus scolaire avant de rejoindre le Collège Père Aupiais de Cotonou, il part en France pour y poursuivre ses études universitaires, après l’obtention de son Bac série C. Son nom ne vous dira peut-être rien, mais il est le fils de Satarou notre illustre maire honoraire de Djougou.

Son amour pour les sciences notamment la physique le conduit à intégrer l’Ecole Supérieure de Physique et de Chimie Industrielle (ESPCI) encore appelée l’école des prix Nobel ; un haut lieu du savoir, qui a permis à la France de décrocher plusieurs prix Nobel dont les deux obtenus par Marie CURIE, l’une des plus grandes scientifiques de l’histoire.

Ses recherches en thèse ont porté sur l’introduction de l’échographie dans la neuro-imagerie, comme alternative à l’IRM dont le coût est particulièrement élevé voire inaccessible pour la majorité des Africains. Les recherches de notre compatriote vont permettre à terme à l’échographie d’être utilisée pour diagnostiquer précocement les maladies neurologiques comme les AVC à des coûts bien moindres.

Actuellement, il travaille au sein d’une entreprise d’innovation pour le développement de cette technologie.

Mohamed a toute mon admiration, pour son choix d’étudier les sciences et pour la carrière qu’il mène et qui doit constituer une source d’inspiration pour la jeune génération. Aujourd’hui, notre système scolaire béninois souffre d’une insuffisance de scientifiques et voir un jeune Béninois réussir à ce niveau doit être source d’inspiration pour ses frères.

En lui réitérant mes Félicitations et ma fierté, je formule le vœu de le voir servir un jour notre pays le Bénin, à un poste qui lui permettra d’exprimer la plénitude de son potentiel. A nos jeunes apprenants, je demande de suivre l’exemple de Mohamed pour son amour des sciences.

Laisser un commentaire

* En utilisant ce formulaire, vous acceptez le stockage et le traitement de vos données par ce site Web.

Le Béninois Libéré

GRATUIT
VOIR