Image default
Benin Politique

Ouverture des frontières : Buhari plante l’opposition à Talon

Le Président nigérian, son excellence, Muhammadu Buhari a ordonné hier la réouverture immédiate des frontières bénino-nigérianes. Ceci, plus d’un an après la fermeture des frontières. En prenant cette décision, le Président du Nigeria vient mettre fin au calvaire subit par les deux peuples pendant cette période. Aussi cette décision vient relancer le développement des activités économiques entre ces deux pays.

Buhari écoute enfin la voix de la sagesse et plante l’opposition

En décidant d’ouvrir  les frontières de son pays, le Président Nigérian a écouté la voix de la sagesse. Pour le bonheur des citoyens de son pays. Le Président Nigérian vient d’offrir son cadeau de papa noël  aux populations des deux pays. Buhari a donc préféré sauvegarder son amitié avec son frère Talon que de faire plaisir  à ces ennemies du Bénin qui jubilent et veulent que la situation perdure encore plus. Une situation qui va certainement mettre à mal les opposants aux régimes du président Talon qui ont pendant longtemps jubilé de la situation en prenant pour unique responsable l’actuelle locataire de la Marina, le Président Patrice Talon. Mieux, d’autres s’apprêtaient à utiliser cette situation comme ‘’leur projet de société’’ pour faire campagne dans le cadre des présidentielles d’avril 2021. Le Président Muhammadu Buhari vient donc de planter ces ennemies du développement économique du Bénin qui salissaient le nom de leur pays partout dans le monde. Mais c’était sans compter avec un Patrice Talon debout et très déterminer à ne pas céder aux intimidations du voisin de l’est. Ce faisant, Patrice Talon a prouvé à la face du monde qu’un État reste un État et qu’il n’y pas de petit État. L’opposition a donc appris à ses dépens car ce qui uni Talon et Buhari était plus fort que ce qui les divisait. Et donc, les deux Chefs d’État viennent d’offrir le plus beau cadeau de Noël à leurs concitoyens.

Au de la liesse populaire et un mouvement de foule, les dégâts.

Le mouvement de foule observé hier suite à la réouverture des frontières du Nigeria, a très tôt laissé passer les mauvais souvenirs des deux peuples. Et pourtant, cette situation a créé beaucoup de manque à gagner pour les commerçants des deux pays et pour les deux États. Des marchandises en stationnement depuis des lustres vont peut-être regagner leurs destinations. Mais peut-être dans un État de pourriture.

Ange Aristide BYLL

Laisser un commentaire

* En utilisant ce formulaire, vous acceptez le stockage et le traitement de vos données par ce site Web.

Le Béninois Libéré

GRATUIT
VOIR