Le Béninois Libéré
Image default
Politique

Ouverture de la 2ème session ordinaire de 2022 à l’Assemblée nationale : 57 députés présents

Hier jeudi 27 octobre 2022 au Palais des Gouverneurs à Porto-Novo s’est ouverte la deuxième session ordinaire de l’année 2022, une session qualifiée budgétaire. 57 députés se sont présentés à l’hémicycle et ont permis l’ouverture solennelle de la session par le président Louis Vlavonou.

Dans son discours, le président de l’Assemblée nationale Louis Gbèhounou VLAVONOU a laissé entendre que la 8ème législature a déjoué tous les pronostics avec son bilan. Il a fait savoir que cette ouverture de la deuxième session ordinaire de l’année est la dernière pour le compte de la 8ème législature. Comme hôtes de l’autorité parlementaire, on pouvait noter au sein de l’hémicycle, les membres du Gouvernement, les présidents d’institutions, les membres des corps diplomatiques accrédités au Bénin, le représentant de la préfète de l’Ouémé, le maire de Porto-Novo, les rois et têtes couronnées, les sages et notables de la ville de Porto-Novo.

Après avoir rendu grâce à Dieu pour son onction sur la 8ème législature, l’autorité parlementaire a déclaré que la 8ème législature a réalisé un « authentique exploit » en faisant allusion au contexte difficile dans lequel elle a été installée en 2019 et surtout aux mauvaises langues. « … Il n’est en effet un secret pour personne, que la présente législature a démarré dans un contexte particulièrement difficile et qui n’incitait guère à l’optimisme. Ce qui faisait pointer à l’horizon des difficultés de tous genres qui déboucheraient inévitablement sur une fin prématurée et brutale ou, à défaut, sur une longue agonie sur fond d’isolement total au plan international. », a-t-il déclaré.

Selon lui, ces sombres impasses sont aussi inspirées des frustrations ressenties, plus à tort qu’à raison, par une frange de la classe politique à l’issue des élections législatives du 28 avril 2019, du fait de la mise en œuvre conséquente de la réforme du système partisan pourtant voulue par l’ensemble des acteurs politiques et opérée par les députés de la septième (7e) législature. Poursuivant ses propos, le président VLAVONOU a affirmé que ces sombres prophéties ne se sont pas réalisées. Bien au contraire, cette législature placée sous le signe des réformes et de la protection divine, a su se frayer son chemin, déjouant tous les pronostics, plus pessimistes les uns que les autres, pour s’acheminer inexorablement, comme un long fleuve tranquille, vers son terme légal.

Mieux, au terme de son discours, le président VLAVONOU a indiqué que la huitième (8e) législature peut même s’enorgueillir d’un bilan hors du commun à bien des égards et ce, malgré les restrictions imposées pendant deux (02) années entières par la crise sanitaire mondiale liée à la pandémie du coronavirus et en dépit des contraintes géopolitiques et socioéconomiques découlant du conflit armé qui oppose l’Ukraine à la Russie depuis près d’un (01) an.

Ernest Latoundji

Laisser un commentaire

* En utilisant ce formulaire, vous acceptez le stockage et le traitement de vos données par ce site Web.

Le Béninois Libéré

GRATUIT
VOIR