Afrique

Ouganda/Politique: Bobi Wine va-t-il saisir la Cour suprême pour dénoncer des fraudes électorales ?

Les forces de l’ordre ougandaises qui avaient trouvé comme refuge les alentours du domicile de Bobi Wine, encore appelé Kyagulanyi Sentamu ont finalement quitté les lieux hier mardi 26 janvier 2021, tôt dans la matinée. Ceci pour le respect de la décision de la Haute Cour de justice qui a demandé la libération immédiate de l’opposant.

Après le départ des hommes en uniforme, Bobi Wine s’est adressé à la presse et aux responsables de sa formation politique depuis son domicile, à Magere. L’opposant dans son adresse a une nouvelle fois dénoncé des fraudes électorales et rejeté les résultats. Mais l’homme politique va-t-il contester en justice les élections ? Il faut dire que, aucun signe clair quant à la décision de Bobi Wine de déposer ou non un recours contre les résultats des élections devant la Cour suprême.

Il trouve que le débat est encore en cours au sein de son parti : « Tout d’abord, je veux vous dire que nous avons des preuves accablantes, en terme de contradictions dans les chiffres. Nous vous avons dit que nous sommes en discussion avec nos collègues sur la manière de procéder avec cette Cour qui est nommée par le général Museveni.

Mais si nous allons à la Cour, ce sera un nouveau front pour exposer le régime. » A laissé entendre l’opposant ougandais. Bobi Wine qui met l’accent sur certains faits historiques et craint que la Cour ne soit pas impartiale dans son jugement. Trois élections ont été contestées sans succès devant la justice en Ouganda depuis l’arrivée du président Yoweri Museveni au pouvoir.

Pour rappel, selon la Constitution ougandaise, les candidats à la présidentielle ont jusqu’à 15 jours après l’annonce des résultats pour déposer leur recours à la Cour suprême.
Geoffroy ALLOKPON

Articles Similaires

RDC : L’ambassadeur d’Italie tué par balles dans une attaque armée

Le Béninois Libéré

Nigeria: 42 personnes enlevées à Kagara, un village situé au centre du pays

Le Béninois Libéré

Nana Akufo-Addo, président diplomate et dynamique, réélu au Ghana

Le Béninois Libéré

Laisser un commentaire

* En utilisant ce formulaire, vous acceptez le stockage et le traitement de vos données par ce site Web.