Le Béninois Libéré
Image default
Société Takou

Ortb/ gros détournement de fonds et violence sexuelle : DES RESPONSABLES DÉJÀ À LA BEF

(La loi doit maintenant prévoir de couper la tête du zizi à certains)

Si la ministre Aurélie Adam Zoumarou Soulé ne se résout pas à l’option du sécateur pour couper le gland à certains mâles, ils finiront par se servir de leur engin pour déraciner les pylônes portant les émetteurs de cet office. Maintenant qu’ils sont devenus experts en malversations financières à la mesure de la taille des pylônes de cette maison, c’est le ministre Romuald Wadagni lui-même que sa collègue appellera au secours.

Ce qui s’est passé ces dernières années à la direction régionale de Parakou peut avoir sa place dans le Guinness des records et inspiré à des polars à grands succès. Nos confrères de cet office ont inventé des techniques de vols des comptes de la société, à faire pâlir d’envie, Maurice Leblanc, inventeur de Arsène Lupin, ce personnage légendaire des fictions françaises du vol réussi.

Heureusement que la plus grosse victime qui mérite d’ailleurs que le ministre de l’intérieur lui assure une protection policière à toute épreuve, a saisi la hiérarchie d’un mémo d’enfer qui relate le film de cette caserne de Ali Baba. Victime pour avoir servi non seulement de faire-valoir mais aussi d’esclave sexuel du cerveau du casse de l’antenne de Parakou.

Heureusement que la police a déjà mis la main sur lui et il n’attend que de récolter la rançon de ses crimes devant l’intrépide super Mario de la famille des Métonou. Madame Tognifodé doit convaincre les députés à l’initiative d’une loi pour agrémenter l’arsenal juridique de protection de la femme.

Car, l’emprisonnement n’ayant plus d’effets dissuasifs, il importe maintenant d’élargir le champ de la peine capitale des zizis (décapitation des marteaux piqueurs) à tous les délits jadis considérés comme mineurs, telle que la simple bise entre collègues.

On revient demain avec des détails croustillants sur ce casse du siècle à l’Ortb.

Aboubakar TAKOU

Laisser un commentaire

* En utilisant ce formulaire, vous acceptez le stockage et le traitement de vos données par ce site Web.

Le Béninois Libéré

GRATUIT
VOIR