Le Béninois Libéré
Image default
Afrique

Obsèques du Président du conseil constitutionnel du Burkina-Faso : Djogbenou honore la mémoire de Kassoum Kambou à Ouaga

La cour constitutionnelle du Bénin témoigne sa solidarité à son grand voisin de l’ouest. Le président de la Cour constitutionnelle du Bénin, Maitre Joseph DJOGBENOU et une délégation se sont rendu au Burkina-Faso. Le lundi 28 février et le mardi 01 mars 2022, il a rendu un dernier hommage à Kassoum KAMBOU, Président du conseil constitutionnel du Burkina Faso.

Le conseil constitutionnel du Burkina Faso, la Cour constitutionnelle du Bénin et la Cour de Justice de l’UEMOA ont rendu un vibrant hommage à l’illustre disparu le lundi 28 février. Les qualités de Kassoum KAMBOU n’ont pas été occultées : le professionnalisme, l’intégrité, l’engagement, la rigueur et la personnalité influente. La présence, l’influence et surtout la cohérence sont les trois éléments caractéristiques de l’homme selon le président de la Cour constitutionnelle du Bénin, Joseph DJOGBENOU. Il profite pour inviter l’ensemble des acteurs du monde judiciaire à cultiver les valeurs qu’incarne l’illustre disparu.

 Un dernier hommage solennel au disparu était pour ce mardi 1er Mars 2022. C’était à la place de la nation de Ouagadougou en présence du Président du Faso, le lieutenant-colonel Paul-Henri Damiba et des corps constitués de la Nation. 

Une mini-séance de travail avec le Président de la Cour constitutionnelle béninoise et sa délégation composée du conseiller Sylvain NOUWATIN et du Secrétaire général, Gilles BADET a été organisée à la suite de la cérémonie d’hommage. 

Au cours de ces échanges le président de la cour du Bénin, maitre Joseph DJOGBENOU, a au prime abord présenté ses condoléances au nom de toute la cour du Bénin mais aussi au nom des présidents Ousmane BATOKO et Victor ADOSSOU. Ensuite, il a remercié le conseil constitutionnel burkinabè pour leur accueil chaleureux. Enfin, il a profité de l’occasion pour les inviter au colloque scientifique de Cotonou qui aura lieu en juin prochain. Ce geste de co-voisinage prouvé par la délégation béninoise a été fortement apprécié par le doyen du conseil constitutionnel du Burkina-Faso.

Le samedi 19 février dernier à Paris, que Kassoum Kambou a rangé définitivement sa toge. Il a été inhumé dans  l’après-midi de ce mardi 1er Mars 2022 au cimetière municipal de Gounghin au Burkina-Faso

Laisser un commentaire

* En utilisant ce formulaire, vous acceptez le stockage et le traitement de vos données par ce site Web.

Le Béninois Libéré

GRATUIT
VOIR