Le Béninois Libéré
Image default
Politique

Nouvelle marche de la Cstb le 1er mai prochain : Les raisons

Encore une nouvelle marche de la Confédération Syndicale des Travailleurs du Bénin (CSTB). Ceci dans dynamique du 1er mai, fête du travail sous le thème : « Travailleur, poursuis ton combat contre la faim, la précarité, le chômage, la privation des libertés et l’insécurité, induits par l’exécution du pacte colonial au Bénin, pour une gouvernance patriotique et de probité ».

Selon le  communiqué, c’est  une marche pacifique de commémoration qui sera organisée à Cotonou le dimanche 1er mai 2022  pour exiger du gouvernement la satisfaction de nos diverses revendications.

CONFEDERATION SYNDICALE DES TRAVAILLEURS DU BENIN (CSTB)

03 B.P. 932 Cotonou

Tél. : (00229) 67-08-61-14 (00229) 67-40-68-00 (00229) 64-58-00-86

              Email : cstbsn@yahoo.fr / Siteweb : www.cstb.bj

 APPEL AUX TRAVAILLEURS(EUSES), A LA JEUNESSE, AUX FEMMES, A UNE MARCHE DE COMMEMORATION DE LA JOURNEE DU 1er MAI 2022, FETE DU TRAVAIL, A COTONOU.

Camarades travailleurs(euses), femmes de toute catégorie, artisans, jeunes, peuple du Bénin, nos conditions de vie et de travail s’aggravent de jour en jour avec les diverses réformes entreprises par le pouvoir de la rupture. Cette aggravation se justifie par : le chômage de la jeunesse demandeuse d’emploi, la destruction des entreprises publiques, parapubliques, privées (Bénin télécom SA, SONAPRA, SONACOP, CARDER, SHB etc.), la remise dans les mains des sociétés étrangères des secteurs stratégiques et vitaux comme le Port Autonome de Cotonou, la SBEE, pour ne citer  que celles-là, la remise en cause des droits sociaux et économiques acquis, la non augmentation des salaires depuis 2014, le non remboursement intégral des dettes sociales dues aux salariés, les déguerpissements sans alternative des vendeuses,  vendeurs et artisans, les radiations et licenciements arbitraires des travailleurs, l’augmentation des taxes et impôts, la hausse des tarifs et la multiplication des ponts péage et pesage.  La conséquence inacceptable de tous ces actes du gouvernement est la généralisation drastique de la faim et de la misère dans la plupart des ménages du pays.

Le PAG2 annoncé à l’installation du Chef de l’Etat au début de son 2ème quinquennat en 2021 et baptisé “programme hautement social“ s’est transformé en un goulot d’étranglement de tout le peuple et des travailleurs en particulier. En témoignent l’abattement des salaires dus à certaines réformes fiscales, la kyrielle de taxes sur les produits de première nécessité, la hausse des prix des produits pétroliers, de l’électricité, de l’eau et les licenciements massifs programmés déguisés parfois en « départ volontaire », comme c’est le cas à la SBEE, le maintien et l’élargissement du mode esclavagiste d’emploi précaire des travailleurs enseignants sous le statut d’Aspirant. Les salariés ruinés sont confrontés aux brimades de tout genre de la part des autorités hiérarchiques et vivent dans la hantise de radiations injustes par des Commissions Administratives Paritaires (CAP) à la solde du gouvernement.

A cette insécurité alimentaire, vient s’ajouter l’insécurité des personnes et des biens, causée par la guerre par procuration déclarée à notre pays par l’impérialisme français à travers les djihadistes qui nous ont fait perdre déjà plusieurs fils civils et militaires de notre pays.

C ‘est dans ce contexte de crise sociale aggravée que la CSTB commémore le 1er mai  2022, Journée Internationale du Travail, sous le thème : <<Travailleur, poursuis ton combat contre la faim, la précarité, le chômage, la privation des libertés et l’insécurité ,induits par l’exécution du pacte colonial au Bénin , pour une gouvernance patriotique et de probité>>.

Une marche pacifique de commémoration sera organisée à Cotonou le dimanche 1er mai 2022  pour exiger du gouvernement la satisfaction de nos diverses revendications.

 A cet effet, elle appelle tous ceux qui souffrent et se plaignent, les travailleurs(euses) de toutes catégories (salariés, artisans, conducteurs, transporteurs, hommes et femmes des marchés, jeunes demandeurs d’emplois, étudiants, etc.) à se mobiliser et à y prendre part massivement.

 Le rassemblement se fera à l’Etoile Rouge à partir de 07h. La chute de la marche est prévue à la Bourse du Travail.

Vive les libertés syndicales !

Vive le 1er mai !

Cotonou, le 22 avril 2022

Le Secrétaire Général Confédéral

Nagnini KASSA MAMPO

Laisser un commentaire

* En utilisant ce formulaire, vous acceptez le stockage et le traitement de vos données par ce site Web.

Le Béninois Libéré

GRATUIT
VOIR