Le Béninois Libéré
Image default
Benin Sport

Nouveau format des jeux universitaires du Bénin: Homeky engagé pour la révélation de talents locaux

En prélude au démarrage officiel de la 9e édition des jeux universitaires du Bénin qui va connaître un nouveau format, le ministre des sports Oswald Homeky et l’Office béninois du sport scolaire et universitaire (Obssu) ont tenu une rencontre d’informations et d’échanges avec les acteurs sportifs du monde universitaire ce mercredi 05 Octobre 2022 dans la salle bleue du palais des congrès de Cotonou. Ceci, en présence du Directeur de cabinet du ministère, Ernest Sossou, du Secrétaire général du ministère Bellarminus Kakpovi, du Directeur général adjoint de l’Obssu Judicaël Smith Ayadokoun.


Avec la vision du gouvernement de révéler le sport béninois, l’Obssu a décidé à l’aune de cette 9e édition d’élargir son champ d’application pour se rapprocher du plus grand nombre d’étudiants. Ainsi, en prenant la parole au nom du comité d’organisation, Judicaël Ayadokoun a planté le décor avec la présentation du nouveau format d’organisation des jeux universitaires du Bénin. Pour ce nouveau format, il y a deux configurations. Celle zonale et celle nationale où 33 entités universitaires publiques et 25 entités universitaires privés qui prendront part à cette compétition et logés dans cinq zones pour les phases zonales. Il y a la zone septentrionale qui regroupe les quatre départements du Nord(Atacora Donga, Borgou et Alibori), la zone 2 (Mono, Couffo, Zou et Collines), l’Atlantique la zone 3, le Littoral la zone 4 et la zone 5(Ouémé-Plateau). Notons que ces compétitions vont se dérouler dans quatre disciplines ( Football, Basket, Handball et Athlétisme) pour 15 jours de compétition qui va démarrer le samedi 12 Novembre 2022.

Oswald Homeky


En prenant la parole, le ministre Homeky est revenu sur les fondements de cette nouvelle formule. Pour lui, «L’idée pour nous est que nous sommes partis de l’assurance qu’il y a quelques choses qui se fait dans ces disciplines dans les universités» raison de leur choix avant d’ajouter «Si nous n’organisons chaque année de façon sérieuse nous ne permettrons pas au recruteur de détecter de jeunes talents dans nos universités. Nous ne permettrons pas aux jeunes pépites de s’éclore pour écrire une nouvelle page de leur histoire sportive».

Une bonne nouvelle pour les pépites béninoises de s’éclore pour constituer un vivier pour les sélections nationales. La phase des questions-réponses a mis un terme à la rencontre sur une bonne note de satisfaction de chacun et de tous.

Hilbert EDAH

Laisser un commentaire

* En utilisant ce formulaire, vous acceptez le stockage et le traitement de vos données par ce site Web.

Le Béninois Libéré

GRATUIT
VOIR