Image default
Société

Non à la consommation de la Chicha dans certains départements : A quand la fin de la récréation à Cotonou ?

Après l’interdiction par arrêté préfectoral en date du lundi 04 janvier dernier, le Préfet du département du Zou Firmin Kouton de la consommation de la chicha en appelé la pipe à eau dans les lieux publics sur son territoire de compétence.

Les responsables à divers niveaux sont invités à veiller au respect strict de cette interdiction. Lesdits lieux ciblés sont notamment les bars, restaurants, des débits de boissons, des maquis et tous autres lieux de manifestations publiques. En effet, il y a quelques jours le préfet du département du Plateau, Daniel Valère Sètonnougbo a rejoint son homologue du Zou avec l’arrêté  N°11/023/SG/STCCD/SA du 25 janvier 2021, qui met fin à la consommation de la chicha dans tous les lieux à usage collectif, fermés ou ouverts, qu’ils soient publics ou privés dans le département du Plateau, ceci conformément à l’article 4 de la loi N°2017-27 du 18 décembre 2017 relative à la production, au conditionnement, à l’étiquetage, à la vente et à l’usage du tabac, de ses dérivés et assimilés en République du Bénin.

C’est à cet effet que dans la ville de Cotonou, où ce fléau bloque l’évolution de la jeunesse, certains citoyens appellent le préfet Jean-Claude Codjia à agir pour mettre fin à cette pagaille.

Comme tout le monde sait déjà, la chicha est un poison lent qui conduit petit à petit les consommateurs à la mort.

Geoffroy ALLOKPON

Laisser un commentaire

* En utilisant ce formulaire, vous acceptez le stockage et le traitement de vos données par ce site Web.

Le Béninois Libéré

GRATUIT
VOIR