Le Béninois Libéré
Image default
Culture

Naogon/Intronisation d’un chef factice du vodoun Yami et de Guèlèdè : Dah Zéhè corrompu sème la zizanie

Afin de pérenniser les activités traditionnelles du culte et rythme Guèlèdè de Naogon Athogon, Dah Kini Dégbé Thierry Gandaho, intronisé le 30 octobre 2021 en tant que Chef de Collectivité et 1er Ministre du Roi Affodjènoukon de Naogon, a pris ses responsabilités suivant la décision de l’oracle. Ce qui l’a amené à introniser le jeudi 13 octobre 2022 au couvent du vodoun Yami en tant que Galagbo, Chef du couvent Guèlèdè, Adrien Gandaho. Un choix qui semble bien approprié au regard du fait que l’intronisé est le fils de feu Jean Akpo Gandaho, père fondateur de ce culte des masques Guèlèdè.
Quoi de plus normal pour l’heureux intronisé de l’être par celui qui est investi de ces pouvoirs car étant le chef de tous les vodouns de cette aire culturelle. Mais c’était sans connaître que cela n’était pas du goût de certaines personnes qui orchestraient en sourdine, complotaient contre la décision de l’oracle et des dieux.
Pis, c’est de ceux qu’on l’attendait le moins puisque ce sont les têtes couronnées Dah Zéhè de Gounli et Dah Affodjènoukon de Naogon qui se sont donnés cette prérogative alors qu’ils n’en ont pas le pouvoir.
Que des têtes couronnées se trompent sur ce point, cela sort de l‘entendait à moins qu’elles aient été guidées par quelque chose d’autre. Ce qui n‘est pas digne de leur rang. Sinon qu’y a-t-il de ne pas suivre ce que dit la tradition ? C’est à croire que ces deux têtes couronnées, ont quelque chose contre le chef des cultes vodouns Dah Kini Dégbé Gandaho, habileté à procéder à l’intronisation du Galagbo.
Malheureusement, Dah Zéhè de Gounli et Dah Affodjènoukon de Naogon ont feint d’oublier la tradition en s’arrogeant ce pouvoir en toute violation. Ce qui les a poussés à introniser en toute violation et contre le choix du Fâ, une autre personne, Espéra Gandaho. Un chef factice corrompu pour semer la zizanie et continuer leur cabale contre Dah Kini Dégbé.
Mais le peuple n’est pas dupe car il sait ce qui est la vérité. Et des têtes couronnées influençables ou qui ne sont pas dans le vrai, ne sont gage de sécurité pour les populations. Voilà pourquoi Dah Zéhè de Gounli et Dah Affodjènoukon de Naogon doivent se ressaisir et se mettre dans le droit chemin.

Laisser un commentaire

* En utilisant ce formulaire, vous acceptez le stockage et le traitement de vos données par ce site Web.

Le Béninois Libéré

GRATUIT
VOIR