Economie

Mise en vigueur des factures normalisées par la Dgi :Les hommes des médias outillés pour mieux informer

Réunis cet après-midi du lundi 15 février 2021, au Novotel hôtel de Cotonou, les professionnels des médias ont été aguerris quant aux enjeux de la réforme des factures normalisées. Mieux comprendre pour mieux informer, tel est l’objectif visé par la Direction générale des impôts (DGI) à travers le cocktail d’échanges avec la présenter sur la réforme liée à la mise en vigueur des factures normalisées.

Pour le Directeur général des impôts, Nicolas Yénoussi, « la présente rencontre d’échanges avec vous s’inscrit dans une dynamique dans une dynamique en cours à la Direction générale des impôts depuis quelques années. Celle d’assurer aux usagers labonne information. Oui, le contribuable béninois a besoins d’être éclairé non seulement sur ses obligations mais aussi sur ses droits. »

Quant au Dpse-Dgi, Damas Hounsounon, a essayé d’apporter quelquesclarifications et améliorations apportées à cette avec les fournisseurs des machines MECEF de la Dgiafin de répondre aux besoins de leur clientèle, ont innové en sortant aussi une machine qui joue en même temps le rôle de facturation et celui de contrôle de facturation.

Cette réforme sur l’utilisation des machines électroniques certifiées de facturation (Mecef) voulu par le gouvernement de la rupture et autorisée par le conseil des ministres  le 27 septembre 2017, permet l’amélioration de la comptabilité des entreprises, l’authenticité et l’intégrité des opérations de ventes et d’achats et le rétablissement de la confiance entre l’administration fiscale et les entreprises.

Aujourd’hui, il faut retenir que le Mecef se présente sous deux formes : physique applicable à toutes les entreprises et virtuelle pour les prestataires individuels et les consultants. Ce que le Dgi Yénoussi explique en ces termes : « la Direction générale des impôts a mis en place un système dématérialisé, le eMecef qui permet aux consultants individuels, aux prestataires de services et aux autres entreprise de délivrer leur facture normalisée directement en ligne sans avoir besoin d’acquérir une machine. A termes, toutes les autres entreprises pourront utiliser cette version dématérialisées. » Une information qui doit réjouir plus.

Aussi bien que la Dgi incite les entreprises à se conformer à cette mesure à travers les mesures incitatives comme la Tombola Facture Normalisée, elle a aussi prévu des sanctions pour ramener à l’ordre les contrevenant à cette réforme.

Au total, le Dg Yénoussi rassure que cette réforme est au profit de des populations car les taxes et autres qui seront perçues, seront investies pour l’amélioration des différentes services sociaux. Les hommes des médias sont partis mieux outillés.

2 Ferréole ADOUKONOU et Baudouin ADOUGBAGUI

Articles Similaires

Développement de Cotonou : dès son retour à la Mairie. Atrokpo met les petits plats dans les grands

Le Béninois Libéré

Bénin : Gestion de la transhumance au Bénin. 10 milliards octroyés par la BOAD

Le Béninois Libéré

Campagne de commercialisation du coton graine 2020-2021. Objectif : 675.000 tonnes pour L’AIC

Le Béninois Libéré

Laisser un commentaire

* En utilisant ce formulaire, vous acceptez le stockage et le traitement de vos données par ce site Web.