Le Béninois Libéré
Image default
Benin Société

Mise en œuvre des réformes structurelles du secteur de la décentralisation : Ces communes qui attendent le ministre Akotegnon

Prendre connaissance des difficultés rencontrées dans la mise en œuvre de la réforme structurelle afin d’envisager des approches de solutions dans une démarche participative et inclusive.

Ainsi, se présente l’objectif de la tournée du ministre de la décentralisation à travers le territoire national. Cette tournée d’échanges entamée le 13 octobre dernier par le Ministre de la décentralisation et de la gouvernance locale, Raphaël AKOTEGNON dans les départements du Bénin a été le moment pour lui de faire des rappels aux maires et aux SE dans l’application des réformes structurelles en cours dans le domaine de la décentralisation au Bénin.

Après les départements de l’Alibori et du Borgou, c’était le tour du Zou et des Collines la semaine dernière où le ministre et sa délégation ont visité quelques communes du département pour s’imprégner du niveau d’opérationnalisation des innovations de la réforme structurelle du secteur de la décentralisation.

Au terme de la visite, une séance d’échange a lieu. C’est le lieu pour le Préfet Saliou ODOUBOU d’exposer au Ministre les avancées et les difficultés de la mise en œuvre de la réforme structurelle dans le département des Collines. « À la faveur de la réforme structurelle du secteur de la décentralisation induite par la loi 2021-14 du 20 décembre 2021, portant Code de l’Administration Territoriale en République du Bénin, les communes de Dassa Zoumè et de Savalou sont érigées au rang des communes à statut intermédiaire alors que les communes de Bantè, de Glazoué, de Ouessè et de Savè restent des communes de droit commun. Les conseils communaux et les conseils d’arrondissement fonctionnement normalement », s’en réjouit le Préfet Saliou ODOUBOU.

Parlant des difficultés, le Préfet des Collines a souligné la non désignation dans les communes de Bantè, de Ouessè et de Savalou, des Conseils de supervision en raison de quelques difficultés rencontrées dans la désignation des présidents des commissions permanentes. Ainsi, le Préfet a invité le gouvernement à poursuivre la réforme en installant les secrétaires administratifs d’arrondissement pour que le développement à la base soit davantage impacté.

Le ministre de la décentralisation à la fin des échanges s’est réjoui des interventions, des avancées, des failles et des doléances dans l’application de la réforme. « C’est donc pour moi, le lieu de vous inviter à une forte et bonne collaboration et à une synergie d’actions pour la mobilisation des ressources nécessaires à la mise en œuvre satisfaisante de vos plans de développement communaux respectifs aux fins de l’atteinte des objectifs du PAG 2021-2026 et de ceux du développement durable à l’horizon 2030 », martèle le Ministre Raphaël AKOTEGNON.

Cette semaine, cap sera mis sur Zagnanado et Abomey pour le même exercice.

G.A

Laisser un commentaire

* En utilisant ce formulaire, vous acceptez le stockage et le traitement de vos données par ce site Web.

Le Béninois Libéré

GRATUIT
VOIR