Economie

Ministre de l’économie et du cadre de vie au sujet la dette du Bénin : Wadagni et Tonato expliquent aux jeunes les raisons et les motifs

Les jeunes du département du Mono le weekend écoulé ont reçu la visite de deux personnalités pas des moindres du gouvernement de la Rupture.

Il s’agit du ministre de l’économie et des finances, Romuald Wadagni et son collègue en charge du cadre de vie et du développement durable, José Didier Tonato. Au cours de la rencontre, les jeunes ont reçu des explications sur les raisons et les motifs du recours à la dette du Bénin. « Nous sommes loin d’approcher les seuils d’un pays qui est trop endetté. », « La nature de l’investissement, son opportunité, la cohérence de la structuration financière, quand tout ça est bon, la dette n’est qu’une très bonne chose. » A déclaré Romuald Wadagni. Autrement dit, pour le ministre Wadagni, la dette n’est pas une mauvaise chose en soit. Il a également expliqué qu’il y a 5 ans personne ne voulait prêter de l’argent au Bénin à plus de 10 ans. Aujourd’hui, c’est possible et même au-delà, jusqu’à 30 ans. « Quelqu’un qui est prêt à vous laisser son argent à rembourser 30 ans, c’est qu’il vous fait confiance durablement » et à lui de poursuivre en ces termes « Sans complexe, nous affrontons tous les marchés internationaux pour montrer que notre modèle de développement vaut le coût. » A expliqué le ministre Wadagni. Son homologue du cadre de vie a ensuite pris le relai pour expliquer que « les gens regardent ce qu’on fait avec l’argent ». « On fait ce qu’on appelle des investissements productifs qui garantissent le remboursement et surtout le développement. » Les deux ministres ont donc donné toutes les explications qu’il faut pour que les jeunes du Mono comprennent que la dette fait plus de bien que de mal si elle est bien encadrée.

Arnaud KOUMONDJI

Articles Similaires

Développement de Cotonou : dès son retour à la Mairie. Atrokpo met les petits plats dans les grands

Le Béninois Libéré

Campagne de commercialisation du coton graine 2020-2021. Objectif : 675.000 tonnes pour L’AIC

Le Béninois Libéré

Rebecca Enonchong s’engage pour une Afrique digitale

Le Béninois Libéré

Laisser un commentaire

* En utilisant ce formulaire, vous acceptez le stockage et le traitement de vos données par ce site Web.