Le Béninois Libéré
Image default
Société

Militantisme et engagement politique : L’He Gbénonchi outille les étudiants du Couffo et environs

À quelques jours de l’ouverture de la campagne électorale comptant pour les législatives de 2023, les tractations se poursuivent dans chaque formation politique. À l’Union Progressiste Le Renouveau, c’est la méthode du face à face qui est adoptée depuis quelques jours. Ce jeudi 15 décembre 2022, le deuxième vice-président du parti UP-Le Renouveau l’honorable Gérard Gbénonchi est allé animer une conférence publique dans l’amphithéâtre Idriss Deby Itno devant les étudiants du Couffo en particulier et du Bénin en général.

Pendant une trentaine de minutes, l’élu parlementaire de la onzième circonscription électorale a décortiqué le thème : Militantisme et engagement politique des jeunes du Couffo : Pourquoi l’Union progressiste Le Renouveau ? Dans sa riche communication soutenue par des tonnerres d’applaudissements, le Président de la commission des finances et des échanges de l’Assemblée Nationale du Bénin a mis en exergue le contenu de la charte des partis politiques qui confère désormais la gestion du pays aux partis politiques.

Aucune description disponible.
Les étudiants du Couffo

Pour lui, <<le seul parti politique capable de poursuivre la dynamique en cours, c’est celui qui assume et accepte de mettre la pression nécessaire sur le gouvernement afin d’obtenir de lui des mesures qui soulagent les peines des Béninoises et des Béninois. Ce parti responsable qui sait faire la part des choses, qui a toujours promu et voté des lois qui permettent au gouvernement de mettre le pays sur la voie de l’émergence, c’est l’Union Progressiste le Renouveau.>> Il fera aussi remarquer que <<Militer dans un parti d’opposition aujourd’hui, c’est accepter de remettre en cause cette dynamique qui met notre pays sur orbite et l’engage résolument sur le chemin de l’émergence économique et de l’équité sociale.

Les étudiants du Couffo

De même, militer dans un parti se réclamant de la majorité présidentielle qui revendique les résultats positifs du gouvernement, mais refuse d’en assumer le passif, c’est accepter la remise en cause de la dynamique actuelle. Il faut encore agir considérablement pour diminuer la souffrance des plus vulnérables : En finançant davantage les cantines scolaires, l’eau, l’électricité, les bourses scolaires et universitaires. Le Parti a déjà même entrepris auprès du gouvernement des réflexions pour destiner des bourses, non seulement à l’égard des plus méritants, mais à l’égard des enfants des familles à revenus faibles dont l’envie de poursuivre les études est établie. >>

Répondant aux questions de ses frères étudiants, le Président Gérard GBÉNONCHI a présenté le tableau des réalisations inscrites au budget de l’État exercice 2023 au profit du département du Couffo avant de les exhorter à un engagement politique progressiste, afin de maintenir la dynamique. Les étudiants aguerris sont répartis sur une bonne note de satisfaction.

Hilbert EDAH

Laisser un commentaire

* En utilisant ce formulaire, vous acceptez le stockage et le traitement de vos données par ce site Web.

Le Béninois Libéré

GRATUIT
VOIR