Politique Takou

Mauvais casting pour contrer l’opposition : Réckya Madougou marque un gros point contre la rupture

On ne voit les longues oreilles de l’âne qu’après en être tombé, dit une sagesse africaine. C’est ce qu’on est en train d’apprendre du côté de Parakou où on manque de rigueur de sérieux de finesse tel que l’homme que l’on dit défendre, le président Talon.

Une Mauvaise stratégie de la mouvance dimanche passé à Parakou où on veut rapidement répondre à sa manière à l’opposition pour montrer à son parti, au président Talon que l’on est fort, oui, que l’on maitrise Parakou en oubliant qu’il y a seulement quelques mois on a été vomi par les populations lors des élections.

En effet, s’il faut ériger une montagne contre Réckya Madougou, ce n’est quand même pas Charles Toko qu’il faut mandater pour cette tâche ? Ce simulacre de réplique de la mouvance pour étouffer la sortie de Réckya Madougou, dimanche dernier, a lamentablement échoué, donnant ainsi la force à la candidate de tacler aussi facilement le président Talon.

Or la mouvance semble ou feint d’ignorer que Charles Toko est la source et la cause de la débâcle du Bloc républicain aux municipales à Parakou. C’est trop tôt de le sortir ou de le laisser piloter certaines actions à Parakou qui n’a pas encore digéré son passage à la tête de son hôtel de ville. Il faut laisser le temps aux populations de digérer leurs souffrances en rangeant l’ancien maire dans les oubliettes de la politique, le temps que la blessure dans le cœur de Parakou, se cicatrise. Le faire sans tenir compte de ce minimum, c’est foncer droit dans le décor. Ce que Charles Toko a fait avec ce très mauvais casting à Parakou pour contrer la ravissante Madougou est mal venu. D’ailleurs, qui a même mandaté l’ancien maire Toko de s’arroger la délicate mission de présenter la vice présidente de Talon à Parakou ?

Avec un tel couac, on en vient à se demander qui a donné cet ordre même si d’aucuns diront au Br, que c’est le président Talon lui-même qui serait derrière cette bourde. Malheureusement, Talon n’est pas dans les détails et est obstinément contre l’indiscipline. Mais vu que Talon ne passera jamais outre les structures du parti pour motiver Charles Toko, il revient au Br, parti structuré, de discipliner son élément qui veut montrer qu’il est plus fort que le Secrétaire Général National, Abdoulaye Bio Tchané, et surtout incontrôlable, pour s’éviter des bourdes, couacs et autres ratés du genre pour la mouvance.

Au camp du président Talon de régler ce détail sinon Charles Toko fera gagner l’opposition à Parakou bien avant même les élections. Et voilà déjà Reckya Madougou requinquée et bien enjambes après ce cuisant échec de celui que Parakou refuse et ne veut plus voir.

En définitive, toute action de la mouvance qui sera pilotée par l’ancien maire semble vouée à l’échec. Les Démocrates avec Madougou ont réussi à asseoir leur base à Parakou grâce à Charles Toko qui a réussi le génie d’avoir travaillé et bien travaillée pour cela.

Articles Similaires

Présentation d’un candidat pour le PRD : Qui pour succédé à Houngbédji ?

Le Béninois Libéré

Décès de l’He Babatoundé/à la tête d’une délégation parlementaire : Vlavonou présente ses condoléances à la famille du disparu

Le Béninois Libéré

Candidature du président Talon pour un second mandat : Charles Gagnon salue la décision et promet le soutien de Comé

Arnaud KOUMONDJI

Laisser un commentaire

* En utilisant ce formulaire, vous acceptez le stockage et le traitement de vos données par ce site Web.