Le Béninois Libéré
Image default
Société

Mathys sur l’émission ‘’ Le Gouvernement en action’’ de la télévision nationale : Talon régularise la situation de 1850 agents occasionnels

A la faveur de son passage sur l’émission ‘’ Le Gouvernement en action’’ organisée par la télévision nationale et les télévisions privées partenaires, la ministre du Travail et de la Fonction publique Adidjatou Mathys  s’est prononcée sur les réformes opérées depuis 2016 afin de moderniser l’administration publique.

Dans un exercice de reddition de compte de l’an1 du second mandat de Patrice Talon dans son département ministériel, elle a apporté la lumière sur les inquiétudes et préoccupations. Quelles sont les attentes du gouvernement dans les secteurs du Travail et de la Fonction publique dans le cadre du PAG  2021-2026 ? Quelles sont les autres réformes à venir ? Où en est le Gouvernement dans les négociations avec les partenaires sociaux ? A ces questions, Adidjatou Mathys a apporté des éléments de réponses pour éclairer l’opinion publique.

Dans son développement, elle a laissé entendre que le gouvernement va procéder conformément aux directives du Chef de l’État à la régularisation de la situation administrative de 1850 agents occasionnels. <<Nous avons aussi la régularisation de la situation administrative de 1850 agents occasionnels. Le Chef de l’Etat avait demandé que leur situation soit régularisée, ce que nous avons fait. Nous continuons de discuter avec les partenaires sociaux, je suis à leur écoute, le Ministre d’Etat Abdoulaye Bio TCHANE qui est le Président de la Commission de négociation, est à leur écoute et, de mon point de vue, ça se passe bien>>, a laissé entendre Adidjatou Mathys.

Saisissant l’occasion, elle a fait le point des négociations entre le gouvernement et les partenaires sociaux. <<Nous avons organisé, tel que j’ai eu à le dire, les élections professionnelles en 2021 et nous avons pu mettre en place les organes nécessaires à la mise en œuvre du dialogue social et nous avons eu une réunion la dernière fois sous le patronage du Chef de l’Etat sur la revalorisation des salaires et du SMIG. Nous avons l’habitude de nous réunir périodiquement. Les textes ont prévu deux sessions ordinaires chaque année, ce que nous essayons de faire avec les partenaires sociaux>>, a fait savoir la ministre du travail.

A l’en croire, il y a beaucoup de doléances qui sont formulées et d’énormes efforts colossaux sont faits pour régulariser la situation des arriérés. <<Si je prends par exemple les arriérés que nous sommes venus trouver en place, ça fait cent quatre-vingt-six milliards (186.000.000.000) de francs CFA. Aujourd’hui, le Gouvernement a déjà payé cent vingt milliards (120.000.000.000) de francs CFA et continue de programmer le payement du reliquat. Nous avons pu également corriger la disparité catégorielle au niveau des secteurs de la santé et des affaires sociales pour six mille cinq cents (6.500) agents. Les arrêtés d’application des statuts particuliers des enseignants avaient été pris à l’époque, ce qui a permis de payer un certain nombre d’avantages aux enseignants>>, va conclure Adidjatou Mathys. Une dynamique qui ne compte pas s’arrêter en si bon chemin. D’autres prouesses viendront corroborer les efforts à la fin du bilan général.

Hilbert EDAH

Laisser un commentaire

* En utilisant ce formulaire, vous acceptez le stockage et le traitement de vos données par ce site Web.

Le Béninois Libéré

GRATUIT
VOIR