Le Béninois Libéré
Image default
Société

Malgré l’interdiction des « clébés » aux postes de contrôles des douanes béninoises Encore des poches de résistance sur l’axe Zoungbonou-Athiémé

(Un ‘’clébé’’ réclame 500.000 F CFA à un commerçant)

L’économie béninoise étant essentiellement basée sur le fiscal, nul ne peut douter des efforts sans cesse des agents des douanes béninoise. Curieusement, des comportements suspects voire même d’escroquerie sont souvent observés de la part des ‘’clébés’’ dans la commune de Houéyogbé provenant de villages connus de tous pour rançonner les commerçants sur les tronçons, surtout celui menant au poste de contrôle de Zoungbonou. Ces ‘’clébés’’ qui se mettent souvent dans la peau d’agent des douanes béninoises ont pour stratégie de cibler des commerçants ou commerçantes du Mono. Ils leur proposent de conduire leurs marchandises à domicile sur contrat. Une fois les sous empochés, ils livrent alors les pauvres commerçants ou commerçantes leurs marchandises.

Et cette méthode change de jour en jour et ceci selon la tête du client. Aussi curieux que cela soit, ces éléments indélicats citent même des noms des douaniers qui les envoient en mission et font souvent des entretiens téléphoniques devant les femmes pour les rassurer du soutien dont ils bénéficie. De nos sources, ils narguent les usagers voire les menacent même. Certainement, ce qui a poussé le gouvernement béninois à prendre à travers le DG douanes Alain Hinkati qui a demandé aux agents de douanes de mettre fin à tout ce qui a trait aux ‘’clébés’’ aux postes de contrôle.

La semaine dernière, pendant que le communiqué du Directeur Général de la douane passait encore sur les ondes pour interdire leur présence sur le terrain, un ‘’clébé’’ bien connu des populations du Mono a suivi un commerçant jusqu’à Lomé pour lui réclamer 500.000 F CFA sous prétexte qu’il serait envoyé par un douanier.

Voilà autant d’actes de délinquance, d’escroquerie, de rançonnement mises en place par ces voyous qui défient le gouvernement TALON et salissent toute une corporation, donc l’image de la Douane Béninoise.

Vivement que les autorités de la douane béninoise prennent assez rapidement leurs responsabilités pour décourager les auteurs car le mal est profond avec même un fonctionnaire bien connu des populations dans ce réseau.

Laisser un commentaire

* En utilisant ce formulaire, vous acceptez le stockage et le traitement de vos données par ce site Web.

Le Béninois Libéré

GRATUIT
VOIR