Le Béninois Libéré
Image default
Politique

Magouilles dans la désignation des responsables des associations de jeunes : Le CA Sabi Goni Naga Yô veut pendre Talon au fil de fer à Banikoara

« Lorsqu’un chien est en perdition, il n’écoute plus les injonctions de son maître. » Dit une sagesse baatonu. Pendant que le maire Bio Sarako Tamou était aux côtés du ministre d’État Bio Tchané pour le lancement des épreuves du test pour l’inscription au fichier national des principales fonctions administratives et techniques des mairies le samedi 12 mars 2022, celui qui actionne sa mascarade de désignation du président des associations des jeunes de Banikoara.

Et oui, le plus royaliste que le roi, celui qui se voit comme le tout-puissant maître de son arrondissement et de la commune, le ‘’tout-puissant’’ chef d’arrondissement de Founougo, SABI GONI Naga Yô, de l’Union progressiste, a décidé briser l’ordre normal des choses afin d’imposer sa méthode, son choix aux autres, bref son diktat malgré les interpellations et mise en garde des têtes couronnées soucieuses du maintien de la cohésion social à un moment où la commune a connu des incursions de djihadistes. Et où surtout les forces de sécurité et de défense ont grand besoin de la coopération des populations pour bouter hors du Bénin ces écervelés de tueurs sans raison. 

En effet, alors qu’il y a une méthode qui depuis des années a permis sans anicroches de désigner le président des jeunes, le CA progressiste SABI GONI Naga Yô a cru devoir changer les règles afin de pouvoir imposer celui qu’il veut. Ce qui n’a pas été du goût des têtes couronnées qui l’ont interpellé. Mais son arrogance l’a poussé à dire à ces sages d’aller se faire cuire un œuf et de ne plus l’importuner dans son projet.

Le ‘’tout-puissant’’ CA ambitionner de siéger au parlement l’année prochaine et pour cela il faut déjà commencer par écarter les différents obstacles sur son chemin comme l’actuel président des jeunes OROU BERÉ Douro Bouro dont le malheur est d’être populaire que le CA, et surtout membre du Bloc républicain.

Donc, il fallait le déboulonner manu militari de son poste en changeant les règles et mettre une autre personne pouvant l’accompagner dans son projet de devenir députés. D’où la mascarade de désignation d’un autre bureau des jeunes de Founougou ce samedi 12 mars.

Ainsi l’actuel président des jeunes OROU BERÉ Douro Bouro remplacé, le nouveau pourra lui permettre d’atteindre ses objectifs : être positionné sur la tête de liste des candidats UP aux élections législatives prochaines. Mais déjà comme mes têtes couronnées, les jeunes engagés, les militants Br, la population de founougo en dehors de la trentaine de jeunes ayant désigné le nouveau bureau, désapprouvent ces responsables par le diktat du CA.

Et ça gronde depuis d’autant plus que dans le projet du CA, ils ont encore pris une somme de 30 à 40 mille aux jeunes dans les différents villages composant cet arrondissement. A quoi vont servir ces sous ? Seul  SABI GONI Naga Yô qui ne voit que le parlement en 2023, pourrait le dire. D’ailleurs, ces pantins n’hésitent même pas à l’appeler déjà honorable.

Avec la bagatelle somme déjà encaissée et sur laquelle il est assis, SABI GONI Naga Yô dit avoir les moyens de sa politique de diviser pour régner.

Un petit Hitler semble naitre à Banikoara. Et ça ne craint pas Talon à plus forte le maire Tamou Bio Sarako qui croyait être le maitre des lieux.

Affaire à suivre !

Laisser un commentaire

* En utilisant ce formulaire, vous acceptez le stockage et le traitement de vos données par ce site Web.

Le Béninois Libéré

GRATUIT
VOIR