Image default
Société

Lutte contre le trafic faunique: Emprisonnement de deux trafiquants d’Ivoire

Si beaucoup ne le savent pas, il est temps de le savoir.

Selon la loi n°2002-16 du 18 octobre 2004 portant régime de la faune en république du Bénin et de son texte en application, l’éléphant fait partie des espèces intégralement protégées. Ainsi tout contrevenant à cette loi sera donc rigoureusement puni.   C’est d’ailleurs ce qui a coûté l’emprisonnement à deux trafiquants d’Ivoires. En effet , ces derniers ont été arrêtés en avril plus précisément en début de semaine  2021 à Malanville et poursuivis pour commercialisation illicite de deux défenses d’ivoires. Ils ont été par la suite déposés à la prison civile de kandi avant d’être condamné le 30 mars 2021. C’est ce que nous rapporte 24h au Bénin. 12 mois d’emprisonnement assortie d’une amende de 300.000f chacun et un million de dommages et intérêts est la sanction qui leur a été infligée. Autrefois des individus ont été interpelés. Fort de cela, certains n’ont pas compris qu’il faut protéger les faunes pour éviter la disparition des espèces rares. Vu l’entêtement des uns et des autres à violer la loi en matière de lutte contre le braconnage, il est impérieux de faire appliquer la loi à ceux qui s’entêtent. les autorités à divers niveaux , les forestiers et ceux qui sont en charge de la protection de la faune doivent prendre les taureaux par les cornes pour éviter cette pratique continue.

Christ-Paterne HOUNHOUENOU

Laisser un commentaire

* En utilisant ce formulaire, vous acceptez le stockage et le traitement de vos données par ce site Web.

Le Béninois Libéré

GRATUIT
VOIR