Le Béninois Libéré
Image default
Société

Lutte contre le terrorisme : Le Burkina-faso, le Niger et le Bénin font front commun

Le Burkina Faso et le Niger ont convenus lundi dernier, de la nécessité d’agir ensemble dans la région ouest-africaine pour lutter efficacement contre le terrorisme et parvenir à son éradication. Les deux pays veulent de ce fait, renforcer leur coopération avec le Bénin dans le domaine de la défense par un accord de coopération militaire mais aussi multiplier les opérations conjointes sur le terrain. « Au-delà des opérations ponctuelles, nous envisageons de faire des opérations régulières et permanentes sur le terrain entre nos différentes forces armées pour permettre à nos forces d’occuper le terrain, de prendre le contrôle du terrain et qu’on ne puisse pas laisser un seul centimètre aux terroristes aussi bien au Niger qu’au Burkina », a rappelé le ministre de la Défense nationale du Niger, Alkassoum Indattou.

Les deux parties ont passé aussi en revue la situation sous-régionale et ont montré leur souhait de travailler à revoir la coopération avec le Mali pour une meilleure synergie d’actions. Elles se sont aussi engagées à travailler avec le Bénin pour plus de résultats probants au niveau des frontières entre les trois pays.

«Le Président de la Transition nous a encouragé par rapport à ce travail et nous a apporté tout son soutien, comme le Président de la République du Niger l’a fait, pour aboutir à des résultats palpables », a déclaré le ministre nigérien de la Défense nationale, Alkassoum Indattou, selon les informations relayées par Bénin Web Tv.

Dans la sous-région, le Bénin est impliqué dans des actions de coopération collective en vue d’apporter une réponse collégiale et efficace au fléau du terrorisme. Le pays renforce aussi son partenariat militaire avec ses pays frontaliers dont le Niger et le Togo. Le Président de la République du Bénin Patrice Talon, dans son discours sur l’état de la nation en décembre 2021, s’est engagé à renforcer davantage les forces de défense et de sécurité en moyens humains, matériels et technologiques afin d’enrayer les incursions mortelles des groupes armés au nord du Bénin. D’où l’achat d’un hélicoptère de combat qui a été réceptionné par les autorités béninoises il y a quelques jours.

Ulrich AHOVISSI

Laisser un commentaire

* En utilisant ce formulaire, vous acceptez le stockage et le traitement de vos données par ce site Web.

Le Béninois Libéré

GRATUIT
VOIR