Le Béninois Libéré
Image default
Société

Lutte contre le paludisme : Les entreprises s’engagent

La vice-présidente de la République du Bénin Mariam Chabi Talata a parrainé la cérémonie officielle du vernissage de l’exposition photos de mobilisation des ressources internes et externes pour zéro Palu à l’hôtel Golden Tulip Le diplomate de Cotonou, dans la soirée de ce vendredi 29 Avril 2022. C’était en présence du ministre de la santé Benjamin Hounkpatin, du préfet du Littoral Alain Orounla, des chefs d’entreprise et des partenaires techniques et financiers du secteur de la santé et des acteurs de la société civile.

En prenant la parole, le ministre de la santé Benjamin Hounkpatin a exposé les statistiques de personnes mortes ou malades du paludisme. Selon lui, en 2020, notre pays a enregistré plus de deux millions de cas de paludisme et près de 2500 décès. Des chiffres qui montrent que le paludisme constitue et continue d’être présent  malgré les efforts consentis pour inverser remarquablement les tendances. Raison pour laquelle le gouvernement de Patrice Talon et les partenaires techniques et financiers qui financent, ont pris des engagements forts et historiques dans la mobilisation des ressources complémentaires pour lutter contre le paludisme.

Et au nom des entreprises qui s’engagent à contribuer financièrement à l’élimination de cette maladie, le Directeur Général de l’Ecobank Lazare Noulekou, a fait savoir que le paludisme a des incidences profondes et mesurables sur les résultats économiques et représente une maladie de la pauvreté dont les populations les plus pauvres souffrent de manière disproportionnée. Dans certains pays africains, le paludisme réduit la croissance du PIB jusqu’à environ 1,3% et fait peser de lourdes charges sur les entreprises du secteur privé et la maladie continue d’affecter les affaires de manière directe à travers ses effets sur la main d’œuvre notamment l’absentéisme, le déclin de la productivité, la hausse de dépense de santé de manière indirecte en aggravant la situation économique dans son ensemble.

Dans l’optique de donner un nouveau souffle à la dynamique de lutte contre le palu, les entreprises s’engagent à favoriser la mobilisation des ressources et l’élimination du paludisme dans lesquelles plusieurs activités à impacts directs ont été menées.

Les partenaires techniques et financiers apportent depuis des décennies, leur expertise pour zéro Palu au Bénin. Pour Karl Frédéric, Coordonnateur de Plan international Bénin, cette journée permet d’attirer l’attention du monde entier sur le paludisme et sur son impact  dévastateur sur les familles, les communautés et le développement de la société et de mettre en exergue les efforts déployés au niveau mondial et local.

Portant sur le thème : « Exploitation l’innovation pour réduire les fardeaux du paludisme et sauver des vies », la 15e édition de la journée internationale du paludisme n’est pas passée inaperçue. Selon lui, la lutte contre le paludisme est un pilier essentiel dans la promotion du capital humain et des droits humains notamment des enfants, des femmes et représentant l’opportunité de lutte contre les inégalités dans le monde. À cet effet, Les partenaires techniques et financiers soutiennent le gouvernement du Bénin dans la réalisation de son ambition exprimée dans le Pag2 d’accroître durablement le bien-être social des populations à travers l’amélioration de l’accès des populations aux services sociaux de base et à la protection sociale.

L’Organisation mondiale de la santé souligne que le thème de la journée s’inscrit aussi dans l’intensification d’urgence à l’innovation et sur le déploiement des nouveaux outils dans la lutte contre le paludisme tout en priant pour un accès équitable à la prévention et au traitement et ce dans le contexte du renforcement de la résilience des systèmes de santé.

« Je porte la voix des Ptf du secteur de la santé pour réaffirmer notre engagement indéfectible dans la lutte contre le paludisme au Bénin en travaillant en synergie et en étroite collaboration avec le gouvernement et les communautés à travers les partenaires de mise en œuvre également. » A-t-il rassuré.

Le discours d’engagement et de plaidoyer de la vice-présidente Talata a marqué les esprits. Par sa volonté, elle dresse un chapelet de dispositions basiques pour réduire les risques de contamination tout en appelant à une mobilisation générale pour s’armer de bonne volonté, de détermination et de persévérance dans la même lutte et garder la même vision.

La remise de certificats aux champions dans le rang des entreprises engagées tôt, la remise de chèques zéro Palu au gouvernement et le vernissage de l’exposition photos ont mis fin à la cérémonie.

Hilbert EDAH

Laisser un commentaire

* En utilisant ce formulaire, vous acceptez le stockage et le traitement de vos données par ce site Web.

Le Béninois Libéré

GRATUIT
VOIR