Le Béninois Libéré
Image default
Société

Lutte contre la traite des humains au Bénin: Les actions menées pour éradiquer ce fléau

Dans l’optique d’éradiquer la ‘’Traite des Personnes’ ’au Bénin, le ministère chargé du Développement et de la coordination de l’Action Gouvernementale a organisé un atelier d’élaboration de mise en œuvre des recommandations du diagnostic de la chaine pénale adressées au ministère de la Justice et de la législation ce jeudi 03 mars 2022.

La séance s’est déroulée dans la salle de conférence de l’hôtel KTA à Cotonou. L’évènement a notamment connu la participation du Directeur Générale d’Evaluation et de l’Observatoire du Changement Social (DGEOCS), de l’attachée de communication de l’ambassade de France, du directeur Adjoint du cabinet, du garde des sceaux du ministre de la Justice et de la législation ainsi que le directeur de cabinet du ministre d’Etat chargé du développement et de la coordination de l’action gouvernementale. Notons que l’objectif de cet atelier est de faciliter la mise en œuvre des recommandations issues du rapport diagnostic de la chaine pénale sous l’angle de la « Traite des Personnes » adressées au ministère de la Justice et la législation. « Il s’agira de nous approprier la quintessence des recommandations, d’en définir les stratégies de mise en œuvre avant d’aboutir à un plan d’action consensuel » a affirmé Gilbert Togbonon, directeur adjoint du ministère du garde des sceaux du ministre de la justice et de la législation. Cyriaque Edon, directeur général du DGESOCS quant à lui a profité de l’occasion pour remercier L’Union Européenne et la France pour leurs appuis techniques et financiers ainsi que Expertise France pour toutes ses actions menées en vue d’accompagner le Bénin dans la lutte contre la traite des personnes au Bénin. Au nom du ministre d’état chargé du développement et de la coordination de l’action gouvernementale, Abdoulaye Bio Tchané, son directeur de Cabinet a remercié les participants pour leur présence à cette assise de réflexion.  « Je voudrais pouvoir compter sur votre disponibilité entière ainsi que votre professionnalisme pour l’élaboration d’un plan d’action compréhensible exploitable…Afin de mieux combattre ce fléau qu’est la traite des personnes » a-t-il ajouté.  Il faut noter que cet atelier s’est ouvert ce jeudi 03 mars 2022, et va se tenir sur deux jours.

Audrey TITI

Laisser un commentaire

* En utilisant ce formulaire, vous acceptez le stockage et le traitement de vos données par ce site Web.

Le Béninois Libéré

GRATUIT
VOIR