Le Béninois Libéré
Image default
Politique Société

Lutte contre la pandémie du Covid-19 : Une preuve de vaccination ou un PCR obligatoire pour accéder aux services publics dont les mairies

Au regard de la pandémie qui continue sa propagation malgré les mesures barrières et « le taux de couverture vaccinale n’est pas appréciable au point d’envisager la levée des mesures de restriction prises le 1er septembre 2021 », le gouvernement Talon en conseil des ministres a décidé de corser un peu plus la lutte.

C’est pourquoi désormais entre autres mesures, il « décide de conditionner l’accès à tous les services publics, y compris dans les collectivités territoriales, à la présentation d’une preuve de vaccination ou d’un résultat PCR datant de moins de 48 heures. » selon le gouvernement dans le compte rendu du conseil des ministres, « c’est l’atteinte d’une couverture vaccinale satisfaisante contre la COVID-19 qui favorisera la reprise de toutes les activités économiques et le retour progressif à une vie normale sans exposer la grande masse à la contamination. »

Voilà qui est désormais clair pour les populations appelés à faire le geste utile et maintenant obligatoire. En d’autres termes, la vaccination est devenue obligatoire car à voir les besoins quotidiens des populations dans l’administration publiques comme les mairies, les arrondissements, les cours et tribunaux, les hôpitaux, le paiement des salaires et autres, les populations seront obligées d’aller se faire vacciner au risque de dépenser chaque 48 heures, 25.000 Fcfa pour les tests de convenance COVID-19.  

.

Lire ci-dessous ce pan du conseil des ministres à consacrer la situation de la pandémie de COVID-19 au Bénin

II-3. Point de la situation de la pandémie de COVID-19 au Bénin.

Le ministre de la Santé a fait au Conseil, le point de la situation épidémiologique liée à la nouvelle vague de la pandémie de la COVID-19. Il en ressort qu’à la date du 18 octobre 2021, 24.678 cas ont été enregistrés avec 161 décès. Sur les sites de prise en charge, 256 patients sont en cours de traitement dont 16 cas graves nécessitant des soins intensifs. En ce qui concerne la vaccination, 263.442 personnes parmi lesquelles 197.685 ont un schéma vaccinal complet, ont reçu des doses appropriées de différents types de vaccins.

Au regard de ces chiffres, il est évident que le taux de couverture vaccinale n’est pas appréciable au point d’envisager la levée des mesures de restriction prises le 1er septembre 2021. Car, c’est l’atteinte d’une couverture vaccinale satisfaisante contre la COVID-19 qui favorisera la reprise de toutes les activités économiques et le retour progressif à une vie normale sans exposer la grande masse à la contamination.

C’est pourquoi, le Conseil : 

  • invite les populations à ne pas hésiter à se rendre sur les lieux de prise en charge, la disponibilité des vaccins étant garantie ;
  • rappelle que la vaccination contre la COVID-19 est obligatoire pour tout le personnel médical, paramédical, pharmacien, aide-soignant ainsi que le personnel administratif des formations sanitaires publiques et privées et le personnel des officines pharmaceutiques ;
  • décide de conditionner l’accès à tous les services publics, y compris dans les collectivités territoriales, à la présentation d’une preuve de vaccination ou d’un résultat PCR datant de moins de 48 heures.

A cet effet, les membres du Gouvernement, les responsables à divers niveaux des institutions publiques, ainsi que des structures déconcentrées et décentralisées, sont instamment invités à prendre toutes les mesures nécessaires pour l’application sans faille des présentes dispositions.

Laisser un commentaire

* En utilisant ce formulaire, vous acceptez le stockage et le traitement de vos données par ce site Web.

Le Béninois Libéré

GRATUIT
VOIR