Le Béninois Libéré
Image default
Politique

Libération de Reckya Madougou : Richard Boni appelle à redonner espoir aux populations

« Il n’est jamais tard pour prendre les bonnes décisions et le moment est plus que jamais venu de redonner espoir aux populations béninoise en libérant de nos prisons ceux et celles qui n’ont pas leur place là-bas. » Dit le politologue bénino-canadien Richard Boni Ouorou dans un post sur sa page Facebook. Un post dans le cadre de l’avis émis par le groupe de travail de l’Onu sur les droits de l’homme exigeant la libération de l’opposante Reckya Madougou après le constat des graves violations dans le procès de sa condamnation.
A cet effet, il trouve que « cette exigence dont la régularité est démontrée par des instances supranationales est la preuve que la détention de cette dernière et de milliers d’autres détenu.e.s politiques viole la paix et la stabilité que les prédécesseurs de M Patrice Talon ont préservé parfois au détriment de leurs ambitions présidentielles. »
Lire ci-dessous l’intégralité de ce post.

Terrien,ne,s Bonjour.

Une exigence du moins —régulière— est faite pour la libération de notre sœur Reckya Madougou.

Cette exigence dont la régularité est démontrée par des instances supranationales est la preuve que la détention de cette dernière et de milliers d’autres détenu.e.s politiques viole la paix et la stabilité que les prédécesseurs de M Patrice Talon ont préservé parfois au détriment de leurs ambitions présidentielles.

M Nicephore Soglo après un mandat et malgré qu’il avait incarné l’essor démocratique et avait une vision politique et économique avec un début d’exécution, a respecté le verdict des urnes malgré un premier assaut contre celui-ci, il s’est rétracté et s’est raisonné au bénéfice de la stabilité politique et sociale. Il a fait preuve de patriotisme et de respect pour ses Concitoyen.ne.s. Il est d’ailleurs dommage qu’un Joseph Djogbenou le traite de marginal parce qu’il a cédé le pouvoir —démocratique– et éviter un bain de sang 🩸.

Yayi Boni aussi nourrissait peut-être le dessein ou l’ambition d’un troisième mandat direct ou indirect au travers de Lionnel. Mais face a l’évidence, il s’est plié à la règle de la majorité et s’est refusé de détourner de son chemin, le destin du pays qu’il a géré pendant 10 ans; Djenontin en fait encore les frais aujourd’hui Fidele des fideles il a refusé de s’allier et tôt ou tard, Dieu le réinstallera à la place qui lui convient.

Autour de M Patrice Talon, je veux avoir encore la naïveté de croire qu’il fera maintenant le bon choix, celui de s’assurer de baisser la tension populaire et se préparer une bonne sortie. Il n’est jamais tard pour prendre les bonnes décisions et le moment est plus que jamais venu de redonner espoir aux populations béninoise en libérant de nos prisons ceux et celles qui n’ont pas leur place là-bas.

Je garde espoir que le moment est plus que venu pour nous revoir et reprendre le cours normal de notre vie béninoise. Qu’on nous permette encore de manger du Wassa à Parakou, de l’igname pilée à Djougou, du Dakouin à grand Popo sans compter les nuits sous les lampadaires de Jonquet.

Dieu soit avec nous et évite aux enfants de notre pays le bras de fer.

Prenez soin de vous.

Boni Richard Ouorou❤️

Laisser un commentaire

* En utilisant ce formulaire, vous acceptez le stockage et le traitement de vos données par ce site Web.

Le Béninois Libéré

GRATUIT
VOIR