Le Béninois Libéré
Image default
Politique

LEGISLATIVES DE 2023: Faridath Naro Assouma lance un appel solennel aux femmes

A six mois des législatives de 2023, des aspirants candidats continuent de poser des actes concrets pour leur visibilité. Fidèle aux idéaux du parti Bloc Républicain (Br), Faridath Naro Assouma l’ingénieur énergéticienne nourrit de grandes ambitions politiques en tant que femme ambitieuse. A travers un entretien exclusif accordé à la rédaction du quotidien ‘’Le grand regard’’, elle lève un coin de voile sur ses ambitions tout en se prononçant sur l’enjeu des prochaines législatives pour la jeunesse béninoise.

A l’heure des réformes où il y a une discrimination positive à l’endroit des femmes, Faridath Naro Assouma, pense que  c’est un tremplin pour  montrer l’engagement des femmes. « Je crois que dans un contexte de rareté de femmes à l’hémicycle et aux postes de décision majeure, cette réforme servira de tremplin pour l’engagement des femmes en politique », souligne-t-elle.

Plus loin, pour elle, les femmes ne doivent plus jouer les seconds rôles en politique mais c’est le moment pour elles de prendre le devant des choses. « Aux femmes, rappelez-vous que vous êtes des amazones, prêtes et déterminées pour vaincre. Engagez-vous et participez à l’édification de notre pays », insiste-elle. Elle rassure la gent féminine et la jeunesse de ce qu’elles peuvent bien changer la donne. Car, « il était dit que l’avenir nous appartient mais désormais le présent aussi est à nous ». Revenant sur l’enjeu de 2023, Faridath Assouma pense que c’est le moment pour la jeunesse de prendre son destin en main. C’est pour cette raison qu’elle attire les attentions sur le fait que les jeunes ont le devoir de « participer à la prise des grandes décisions qui les concernent.

Pour ce faire, il faut être autour de la table. Autour de la table c’est aussi et surtout être au parlement qui vote les lois qui organisent la vie aujourd’hui et demain. C’est donc d’une grande importance pour les jeunes ». Dans cet élan, elle reste confiante du potentiel de la jeunesse à qui elle demande de s’illustrer car elle dispose des moyens pour renverser la tendance au parlement. Invitant la jeunesse à l’audace elle martèle que « Le pouvoir ne se donne pas, il se prend ». Toutefois, la jeune dame dynamique rappelle qu’ « il ne s’agit pas ici de vouloir renverser une tendance mais plutôt de s’appuyer sur l’expérience des aînés pour mieux servir ». Quant à ce qui concerne sa participation aux prochaines législatives, Faridath Assouma confie, « du moment où l’on prend la décision de s’engager en politique, c’est un combat permanent. Pour moi, aller au front c’est travailler pour que son parti politique soit majoritaire au plan national. Il ne s’agit pas de s’accrocher à une élection mais d’être prête à donner de soi pour le parti.» C’est désormais clair l’ambition politique de la jeune dame audacieuse, battante.

H.E

Laisser un commentaire

* En utilisant ce formulaire, vous acceptez le stockage et le traitement de vos données par ce site Web.

Le Béninois Libéré

GRATUIT
VOIR