Le Béninois Libéré
Image default
Politique

Législatives 2023/Les Démocrates, troisième force politique du Bénin : YAYI PRÉPARE UN VILAIN PLAN B

(C’est lui le seul va-t’en-guerre de la maison)

Dans l’impossibilité de donner les tendances pour rester coller à la dynamique du code électoral, chaque parti politique impliqué dans les élections d’hier, a déjà les compilations de toutes les circonscriptions électorales à une voix près. Éric Houndété, Komi Koutché, Richard Boni Ouorou et les autres savent à l’heure actuelle la position de leur parti. Même cas chez les partis du chef de l’État chacun pleure ses échecs et se contente des endroits où il a pu sortir la tête. Même les institutions parallèles qui ont supervisé ces élections sont au fait de cette réalité arithmétique. C’est du 1+1 = 2 et non la logique politique qui peut donner 7. Les compilations sont là et chacun connaît à peu près sa place. Les Démocrates sont aujourd’hui la troisième force du pays. Les moins belliqueux et les plus doux savent déjà que c’est fait. Éric Houndété, très pacifique n’est pas dans cette dynamique de contestations des résultats. Komi Koutché et les autres qui ont pris une part active dans la campagne, ont beaucoup prôné la paix pour laisser la moindre fissure aux lézards de la division de venir s’offrir une gîte afin de mieux la lézarder pour le bonheur de Belzebuth.

Aux dernières nouvelles, l’ancien président Boni Yayi dont tout le monde connaît l’hypocrisie à dire paix tout en soufflant dans la braise, entreprend de tenter quelque chose pour assouvir ses manies. Pour lui dans son psychisme, le parti Les Démocrates doit être la première force politique du Bénin même si les chiffres disent le contraire.

Et ce n’est pas un hasard si le Chargé de Communication de la Direction nationale de campagne du parti, l’honorable Guy Mitokpè, a répondu à l’écrit d’un journaliste qui dans son analyse basée sur la réalité des compilations, voit les Démocrates en troisième position.

Il faut surveiller les faits et gestes du président Boni Yayi. Pour la paix, s’il faut ressortir un CONTENEUR n° 52 pour l’assagir, il vaut mieux l’envisager. Rien ne vaut la PAIX.

Laisser un commentaire

* En utilisant ce formulaire, vous acceptez le stockage et le traitement de vos données par ce site Web.

Le Béninois Libéré

GRATUIT
VOIR