Le Béninois Libéré
Image default
Politique

Législatives 2023 : La consigne ferme du gouvernement aux ministres candidats

Les deux partis politiques du pouvoir en place, l’Union Progressiste le Renouveau (UP-R) et le Bloc Républicain (BR), ont positionné plusieurs ministres sur leurs listes de candidature. Ils sont au total 09 ministres à prendre part aux législatives du 08 janvier prochain. Ces ministres candidats, étant membres du gouvernement, ne pourront malheureusement pas utiliser les moyens de l’Etat pour battre campagne. C’est ce qu’il convient de retenir de la sortie de Wilfried Léandre Houngbédji, sur la chaine nationale, ce dimanche 06 novembre 2022.

Reçu sur la chaîne nationale ce dimanche 06 novembre 2022, le porte-parole du gouvernement Wilfried Léandre Houngbédji, a informé qu’il est fortement interdit aux ministres candidats aux législatives d’utiliser les moyens de l’Etat pour faire campagane. Il ajoute que les ministres candidats aux prochaines législatives devront battre campagne avec leurs moyens tant financiers que matériels.

A en croire le Secrétaire Général National du gouvernement, le régime en place tient à sa logique de bonne gouvernance et l’utilisation rationnelle des biens de l’État. Ainsi, aucun ministre, Directeur ou autres fonctionnaires candidats ne sera autorisé à utiliser les moyens de l’État pendant la campagne électorale.

Par ailleurs, le porte-parole du gouvernement a rappelé que les ministres positionnés candidats n’ont aucune obligation de quitter leurs postes ministériels. Pour Wilfried Léandre Houngbédji, les ministres sont au-delà de tout, des acteurs politiques, qui ont des responsabilités et devoirs vis-à-vis de leurs partis politiques.
En effet, neuf (09) ministres du gouvernement sont candidats aux législatives de janvier 2023. Ils sont positionnés par les deux blocs présidentiels, à savoir : le Bloc Républicain et l’UP le Renouveau.
Du côté du Bloc Républicain, on retrouve le ministre d’Etat Abdoulaye Bio Tchané, Samou Seïdou Adambi, Salimane Karimou, Hervé Hêhomey, Aurélie Soulé Adam.

Ils sont positionnés respectivement dans la 14eme circonscription électorale, 8eme circonscription électorale, 21eme circonscription, 24eme circonscription et dans la 7eme circonscription électorale.
Par contre sur la liste du parti Union Progressiste le Renouveau, le ministre de l’enseignement secondaire, technique, et de la formation professionnelle, Kouarou Yves Chabi est candidat dans la 3ème circonscription électorale. Raphaël Akotègnon du département de la décentralisation et de la gouvernance locale est positionné dans la 15ème circonscription électorale.
Oswald Homéky, ministre des sports est positionné dans la 16eme circonscription électorale. Le ministre du tourisme, de la culture et des arts, Jean-Michel Abimbola est quant à lui, candidat dans la 22ème circonscription électorale.

Ulrich A.

Laisser un commentaire

* En utilisant ce formulaire, vous acceptez le stockage et le traitement de vos données par ce site Web.

Le Béninois Libéré

GRATUIT
VOIR