Le Béninois Libéré

Ce mardi 4 octobre 2022, s’est tenue dans la grande salle de conférence de l’hôtel Azalaï à Cotonou, une rencontre entre la CENA et les ministères sectoriels impliqués dans le processus électoral.La réunion a débuté par les mots de bienvenue du Président de la CENA, Sacca Lafia qui a profité de l’occasion pour rappeler l’importance des assises démarrées depuis ce lundi 03 octobre 2022. Pour lui, les élections sont organisées pour permettre aux citoyens d’exprimer librement leur choix dans de bonnes conditions: <<Ces élections permettent aux citoyens de choisir leurs représentants dans les divers organes du pouvoir>>. Le souhait de ce dernier est d’avoir des élections comme s’en a été le cas auparavant.Place a été faite ensuite au Professeur François Abiola pour une communication. Dans un lexique électoral, le professeur à parler de l’organisation des élections depuis 1990. Selon lui, le Bénin est un pays exemplaire qui n’a rien à envier dans l’organisation des élections. <<Le Bénin est un pays qui a déjà fait ces preuves dans l’organisation des élections, depuis le renouveau démocratique de 90 à ce jour, le Bénin à organiser 07 élections présidentielles et 08 élections législatives>>, a t-il déclaré. Il a également souhaité que les élections aient lieu dans le calme tout en invitant les partis politiques à respecter les lois concernant les élections. Le directeur général des élections a quant à lui présenter le chronogramme des élections qui s’étend sur treize (13) mois. Ce chronogramme donne des détails sur les activités qui ont été réalisées et ceux qui sont en cours de réalisation. L’ administratrice électorale Mireille M. MARIANO a abondé dans le même sens que le directeur. Elle a mis l’accent sur les ministères et les institutions impliquées dans le processus électoral et leurs rôles. »Le juge constitutionnel et le contentieux des élections législatives au regard du code », c’est le thème autour duquel la communication du Dr Gilles BADET, maître assistant en droit public à la FADESP/UAC s’est articulée. Une thématique qui rappelle le rôle et la constitution de la CENA. Dans son développement il a exposé les exigences des élections et mis l’accent sur les codes qu’il faut éviter de violer pour ne pas entrer dans l’erreur.Pour clôturer la rencontre, le président a instruits les partis politiques à respecter les codes qui régissent la bonne pratique des élections.

Samouwilou KORA (stag)

Le Béninois Libéré

GRATUIT
VOIR